Icon Sport

Technique - La défense françaises en question

La défense en question

Le 10/06/2018 à 15:01Mis à jour Le 10/06/2018 à 15:21

Véritable satisfaction du Tournoi des 6 Nations, la défense française, aussi efficace en première mi-temps que les Blacks ont été maladroits, a totalement pris l'eau en seconde période. Un constat qui pose question.

Un seul essai encaissé durant la première période, sept en seconde : les chiffres interpellent. Comment et pourquoi, la défense française a-t-elle sombré à ce point durant la deuxième moitié de la rencontre ? "Sur le premier rideau, nous n'avons pas travaillé tous ensemble de la même façon, a répondu Jacques Brunel. Les brèches se sont ouvertes parce qu'on a jamais su rectifier notre communication défensive sur notre premier rideau. Ensuite, une fois que ce rideau était franchi, c'est leur vitesse qui a fait la différence et qui nous empêche de rectifier. Nous ne parvenions plus à revenir pour combler ces déficits."

Test Match - Scott Barrett (Nouvelle-Zélande) contre la France

Test Match - Scott Barrett (Nouvelle-Zélande) contre la FranceIcon Sport

Ce défaut de communication, Brunel l'a longuement regretté dimanche à l'instant de refaire le match devant les médias. Paradoxalement, les Bleus n'ont pas raté tant de plaquages que ça. "9 %, de mémoire", a précisé le sélectionneur. Et d'ajouter : "Ce n'est pas énorme. Par contre des erreurs de placements, des erreurs de ligne, là, oui, il y en a eu beaucoup. Des défenseurs qui se trompent de joueur (sur qui défendre), de zone ou de système."

Ce fût le cas notamment de Teddy Thomas, à deux reprises. De Rémy Grosso également, à une reprise. "Ils sont rentrés trop vite vers l'intérieur, a précisé Brunel. Ils sont parfois montés aussi trop vite par rapport à la ligne des centres et se sont retrouvés en difficulté". Et tout ça sur des action loin de la ligne d'en-but, sans réel danger au départ. Le sélectionneur, qui ne souhaite pas stigmatiser un joueur plus qu'un autre a ajouté : "Au centre aussi, on s'est trompé, on n'a pas bien comblé les intérieurs. C'est un ensemble à rectifier, pas seulement le fait d'un joueur". Des erreurs qui se paient cash face à la meilleure équipe du monde.

Test Match - Teddy Thoma (France) contre la Nouvelle-Zélande

Test Match - Teddy Thoma (France) contre la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

Et qui suscitent une grande déception au sein du staff. Brunel et ses adjoints comptaient bien s'appuyer sur ce secteur de jeu, véritable satisfaction du dernier Tournoi. "Ça a fonctionné effectivement il n'y a pas si longtemps, a souligné encore Brunel. Notre défense était présente et régulière, elle n'a pas connu de couac. Là, il y a eu un gros couac. Il faut retrouver nos codes et il n'y pas de raison qu'on n'y parvienne plus. Même si certains joueurs ont changé, il ne doit pas y avoir une telle dissonance dans notre ligne. Il faut que tout le monde réagisse de la même façon". Ce sera le travail prioritaire de la semaine à venir dans la perspective du deuxième test-match, samedi prochain à Wellington.

Contenus sponsorisés
0
0