Icon Sport

XV de France - Clive Woodward à la tête des Bleus, une piste qui n’a que peu de chances d’aboutir

Woodward à la tête des Bleus, une piste qui n’a que peu de chances d’aboutir

Le 18/05/2015 à 12:30

Champion du monde en 2003, l’Anglais Clive Woodward aurait envoyé sa candidature au poste de sélectionneur du XV de France. Un nom prestigieux mais qui ne devrait pas réussir à devancer le favori Guy Novès.

Un Anglais à la tête du XV de France ? Reconnaissez que cela serait un comble. Mais cette idée n’est pas totalement impossible. L’Equipe nous apprend ce lundi que Clive Woodward ferait partie des huit candidatures retenues pour le poste de sélectionneur des Bleus, au même titre que Guy Novès (le favori), Raphaël Ibanez, Fabien Galthié, Vincent Moscato et Fabrice Landreau. L’Anglais apprécie depuis plusieurs années l’équipe de France et ne s’en est jamais caché. Agé de 59 ans, son palmarès parle pour lui: en 2003, il a amené l’Angleterre sur le toit du monde et lui faisant gagner le titre suprême de champion du monde.

Il est le seul sélectionneur à avoir permis à une nation de l’hémisphère nord à inscrire son nom sur le trophée William Webb Ellis. Durant sept ans à la tête du XV de la Rose, Woodward en a fait une véritable machine à broyer ses adversaires, affichant le très beau ratio de 71% de victoires. Très loin devant les standards de Saint-André (40,5% depuis sa prise de fonction). Des titres, il a su en remporter. Outre la Coupe du monde, il a décroché trois Tournoi des Six Nations dont un Grand Chelem (2003, quelle année pour le rugby anglais !).

Clive Woodward a été champion du monde en 2003 avec l'Angleterre

Clive Woodward a été champion du monde en 2003 avec l'AngleterreIcon Sport

Jamais un étranger n'a été à la tête des Bleus

Toutefois, si son profil peut paraitre séduisant, Woodward n’a que très peu de chances d’être l’élu. Le Comité des "sept sages" a fait du Toulousain Guy Novès son favori. Et il parait très peu probable que Pierre Camou et consorts révolutionnent l’institution française en nommant pour la première fois de son histoire un étranger à la tête des Bleus. La FFR souhaite également une communication bien mieux maitrisée que lors des mandats de Saint-André voire Lièvremont et un étranger comme sélectionneur ne serait pas la solution idoine.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0