• International - Afrique du Sud - Siya Kolisi
    International - Afrique du Sud - Siya Kolisi

"J'ai appelé Carter pour lui poser des questions sur le club", Kolisi explique sa venue au Racing 92

Par Rugbyrama
Le

TRANSFERTS - La nouvelle a été officialisée ce mardi matin par le Racing 92 : Siya Kolisi évoluera en France après la Coupe du monde 2023 sous les couleurs franciliennes. Dans les colonnes de l'Équipe, le capitaine des Springboks a expliqué ce choix de quitter l'Afrique du Sud pour découvrir l'Europe, avec notamment quelques coups de téléphone à Dan Carter...

Ce n'est pas tous les jours qu'un capitaine champion du monde en titre s'engage avec un club français. Comme annoncé par Midi Olympique il y a quelques semaines, Siya Kolisi portera bien les couleurs du Racing 92 après le Mondial 2023. Une recrue de choix pour le club des Hauts-de-Seine, qui va accueillir un des meilleurs troisième ligne de la décennie dans ses rangs.

Dans les colonnes de l'Équipe, l'international sud-africain (67 sélections) a expliqué son choix de quitter l'Afrique du Sud pour découvrir un nouveau championnat. "Je m'étais toujours dit, depuis que je suis jeune, que si je devais partir un jour, ce serait pour la France ou le Japon, avoue Kolisi. À mon âge et à ce moment de ma vie, je dois aussi faire des choix pour ma famille. Ce qui était important, c'était aussi de pouvoir être avec ma famille au quotidien, parce qu'en Top 14, il n'y a pas tant de déplacements que ça. Sur une saison, t'es éloigné de chez toi seize jours environ, ce qui n'est pas trop."

Je n'ai eu de discussions qu'avec le Racing

Les images n'avaient pas manqué de faire réagir à l'automne dernier, l'actuel joueur des Cell C Sharks s'était entraîné dans les installations du Rugby Club Toulonnais. Des clichés qui ont pu faire naître quelques rêves dans l'esprit des supporters varois. Néanmoins, le Springbok reste clair : "Je n'ai eu que des discussions qu'avec le Racing. Toulon est un super club, mais je savais déjà où je voulais aller et ça ne m'intéressait pas de parer avec d'autres équipes. je voyais à quel point le Racing me voulait et c'était tout ce dont j'avais besoin."

L'ancien joueur des Stormers a eu la chance d'avoir quelques bons conseillers, notamment en la personne de Dan Carter : "Il fait partie des raisons pour lesquelles je suis venu au Racing. Je lui en ai beaucoup parlé, je l'ai appelé pour lui poser des questions et il n'avait que de bonnes choses à me dire pour le club. Il m'a prévenu qu'ici, il y avait beaucoup de sollicitations pour les joueurs, mais qu'il faut faire en sorte de rester concentré sur le rugby."

J'ai déjà échangé avec Stuart Lancaster

À son arrivé du côté de Nanterre, Siya Kolisi retrouvera Stuart Lancaster, qui sera à partir de juillet 2023 le nouveau manager des Racingmen. Une collaboration qui excite le Sud-Africain : "Quand un entraîneur comme lui te désire vraiment, qu'il a une vision pour toi, qu'il sait comment utiliser ton jeu, c'est important. J'ai hâte de voir comment il peut me faire progresser."

Désormais, les supporters franciliens doivent encore patienter une dizaine de mois avant de voir le Springbok fouler la pelouse d'une Paris La Défense Arena qui "ressemble à un cinéma" selon ses dires.