Icon Sport

Clermont : Eric de Cromières confirme les négociations pour Matsushima

Clermont : Eric de Cromières confirme les négociations pour Matsushima
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 21/01/2020 à 10:30Mis à jour Le 21/01/2020 à 10:36

TRANSFERTS - Révélées il y a une semaine par Midi Olympique, les discussions avancées entre l'ASM et l'ailier-arrière japonais Kotaro Matsushima ont été confirmées, lundi soir par le président des Auvergnats.

Alors que la vague annoncée de ses départs à la fin de la saison est importante (Toeava, Tuicuvu, Abendanon, Grosso, Laidlaw, Cassang, Uhila, Ulugia, Zirakashvili...), l'ASM Clermont Auvergne pourrait, dans le sens inverse, signer un gros coup à l'import sur le marché des transferts. La semaine dernière, Midi Olympique révélait des discussions proches d'aboutir avec l'ailier ou arrière japonais Kotaro Matsushima (26 ans, 39 sélections), joueur spectaculaire et comptant parmi les grandes révélations de la dernière Coupe du monde dans son pays. Une information confirmée, lundi soir, par Eric de Cromières sur les ondes de France Bleu pays d'Auvergne : " Je confirme les négociations, oui. On ne peut simplement pas l'annoncer parce que rien n'est encore signé. " Sur ce dossier, Clermont est en passe de doubler Toulouse et le Racing 92, qui s'étaient également très sérieusement penchés sur le sujet.

Le président clermontois en a également profité pour évoquer la suite du recrutement. " Il y a deux autres joueurs dans le pipeline qui, pareil, ne sont pas annoncés parce qu'ils n'ont pas encore signés. " Premier nom, sur lequel les Auvergnats planchent depuis de longs mois : le prometteur talonneur de Grenoble Etienne Fourcade (22 ans). " Il pourrait effectivement être un de ceux-là » confirme Eric de Cromières. Peni Ravai, ensuite, pilier fidjien de l'UBB et passé par le voisin aurillacois. « Ce pourrait être, aussi, un candidat. "

La double-contrainte des Jiffs et du salary cap

Par ailleurs, l'ASMCA a déjà sécurisé les arrivées de Sébastien Bézy (Toulouse), Adrien Pélissié (Bordeaux-Bègles) et Christian Ojovan (Aurillac) pour la saison prochaine. Trois autres joueurs pourraient donc suivre (Matsushima, Fourcade, Ravai) et boucler le recrutement 2020 de l'ASMCA. Une levée où les départs seront plus nombreux que les arrivées. Deux raisons à cela : la réglementation Jiff, tout d'abord, sur laquelle l'ASM est pour la première fois en difficulté. " Aujourd'hui, on est tangent. La règle impose 16 Jiffs sur la feuille de match, en moyenne, quand nous sommes pour l'instant à 15,9. Clairement, il nous faut plus de Jiffs. Ce qui explique les mouvements que nous envisageons en ce moment, avec le départ de certaines personnes qu'on aurait, par ailleurs, aimé garder. " Remplacés par du recrutement, ces joueurs libérés le seront aussi par des promotions internes, de jeunes joueurs issus du centre de formation (Vili, Viallard, Thibaud et Clément Lanen, Taofifenua, Béria...).

L'autre contrainte, que le président De Cromières n'évoque pas, touche au salary cap. Si la liste des joueurs estampillés " équipe de France " pour le calcul du salary cap ne sera dévoilée qu'à la mi-février, Clermont s'attend à une nette diminution de son quota. C'est ce que laisse entendre la première liste de 42 joueurs dévoilée par Fabien Galthié, le 8 janvier, et qui ne comporte que deux Clermontois (Alexandre Fischer et Damian Penaud). Ce qui imposerait une chute nette de sa jauge de salary cap (actuellement 13,1 millions d'euros). Selon les projections, l'ASM s'attend donc à devoir largement réduire sa masse salariale, cet été, potentiellement jusqu'à un million d'euros dans le cas le plus défavorable. Ce qui oblige à anticiper et, déjà, à dégraisser.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés