Icon Sport

Transferts - Ça bloque pour Yoan Tanga (Agen)

Ça bloque pour Tanga
Par Emilie Dudon via Midi Olympique

Le 01/02/2019 à 10:54Mis à jour Le 01/02/2019 à 10:57

TRANSFERTS - INFORMATION MIDI OLYMPIQUE - Alors que l'engagement du troisième ligne agenais Yoan Tanga-Mangene pour trois saisons avait été réglé, un souci lié à ses indemnités de formation remet en cause sa venue dans la capitale.

C’était ficelé visiblement. Depuis plusieurs mois, on savait que Yoan Tanga-Mangene allait rejoindre le Stade français l’an prochain, pour un engagement portant sur trois saisons. Sauf que la situation a connu un revirement et que l’avenir dans la capitale du joueur de 22 ans n’est pas du tout assuré à l’heure actuelle. En cause ? Une imprécision dans son document d’engagement avec sa future équipe, qui crée un désaccord entre les dirigeants agenais et leurs homologues parisiens sur le montant des indemnités que ces derniers doivent verser aux premiers.

On vous explique : l’an passé, le troisième ligne avait prolongé avec le SUALG pour trois saisons via un contrat mixte, espoirs pour la saison 2018-2019, professionnel pour les deux suivantes. Une clause de libération était prévue en cas de départ anticipé, indiquant qu’Agen libérerait le joueur à l’issue de la première saison de son contrat professionnel contre la somme de 60 000 €, comprenant également le montant des indemnités de formation. Sauf qu’il est interdit d’inclure une clause libératoire dans un contrat espoir. Ainsi, le départ du joueur dès la fin de cette saison a été négocié par le biais d’un sous-seing privé. C’est là où le bât blesse : ainsi qu’il est rédigé, le document ne fait pas mention des indemnités de formation que les Agenais sont en droit de réclamer pour un joueur espoir (environ 150 000 €). Une somme conséquente, que les Parisiens ne sont pas prêts à payer pour l’instant estimant, comme l’entourage du joueur, qu’un document a été signé, et sachant qu’ils sont contraints par le salary cap.

Contenus sponsorisés
0
0