• Top 14 - La joie de Gonzalo Quesada (Stade français)
    Top 14 - La joie de Gonzalo Quesada (Stade français)

Au Stade français, l'électrochoc involontaire a fonctionné

Le

TOP 14 - Depuis l'annonce des arrivées de Laurent Labit et Karim Ghezal après la Coupe du monde 2023, le Stade français a enchaîné trois succès et a ramené un point de son déplacement à Montpellier. De bons résultats qui sont peut-être le fruit de cet électrochoc involontaire survenu avant la rencontre face à Perpignan.

On disait le Stade français essoufflé, en quête de renouveau. Surtout quand les Parisiens traînaient à une trop commune dixième place au classement, au soir de la cinquième journée, après une défaite sur la pelouse de l'Union Bordeaux-Bègles. Et puis, tout a changé dans la maison rose. Seulement quelques heures après ce revers en Gironde, l'annonce par Midi Olympique des arrivées prochaines de Karim Ghezal et Laurent Labit a clairement secoué le club de la capitale. Et ce, dans le mauvais, comme dans le bon sens.

Laurent Labit et Karim Ghezal vont quitter le XV de France et leur destination se précise !

Plus d'informations > https://t.co/UHJDQZN1Tq pic.twitter.com/oduzfHhVQa

— Midi Olympique (@midi_olympique) October 2, 2022

D'abord, ce fut forcément la surprise puis la tristesse pour certains. On pense notamment à Gonzalo Quesada, qui confiait avoir passé "la pire semaine de [sa] carrière", pour préparer la réception de Perpignan. "J'ai téléchargé la presse et depuis, je n'ai fait que lire des choses fantasques sur moi et sur le plan du club que je découvre. J'ai continué ma semaine mais je n'ai pas beaucoup dormi. Heureusement, ça nous a apporté de la motivation". Parce que oui, après l'étonnement et la colère, il y a eu la rébellion et le désir de prouver.

Cinquième match de suite avec des points

Comme solidaire de leur entraîneur, les joueurs ont alors réalisé un très gros match, atomisant clairement les pauvres Perpignanais à Jean-Bouin (52-3). "C'est la première fois que l'équipe réussit son match dans tous les secteurs de jeu !", s'enthousiasmait Quesada après la rencontre. Et preuve que cette performance n'était pas un cas isolé, ce sont toujours solidaires que les Parisiens se sont déplacés au Hameau, et ont réussi l'impensable sur la pelouse de la Section.

À la suite des révélations faites dans ces colonnes du départ de Laurent Labit et Karim Ghezal du staff du XV de France après la Coupe du monde 2023, le Stade français a vécu une drôle de semaine, conclue par une large victoire sur l’Usap (52-3). Récit. https://t.co/O4x1l0yFa2

— Midi Olympique (@midi_olympique) October 10, 2022

Pourtant largement menés, ils réussissaient à renverser la vapeur pour finalement s'imposer à la sirène (29-31). L'image du technicien argentin à genou et de son banc plus qu'heureux voulait alors tout dire : le Stade français avait trouvé une raison de se battre. La nette victoire face à Brive (27-0)une semaine après ne faisait que confirmer cette nouvelle tendance. Et si, ce week-end, Paris ne s'est pas imposé à Montpellier, il a donné bien du souci aux champions de France en titre sur leur propre pelouse et ont finalement ramené un point de bonus défensif plus que mérité.

"C'est le cinquième match d'affilée où on prend des points, remarquait Quesada. Par rapport au parcours qui est le nôtre, je trouve que c'est pas mal. Vous pouvez continuer de dire que c'est du hasard, nous ça nous ira très bien." Du hasard, certainement pas, mais cette série positive et cette deuxième place acquise au classement est certainement le fruit de cet électrochoc "involontaire", qui est l'annonce du changement de staff. Lors d'un classique qui promet samedi, le Stade français tentera de poursuivre sa bonne période chez le leader toulousain. Le tout pour, pourquoi pas, se rapprocher du sommet de ce Top 14.