Icon Sport

Le baromètre de Toulouse-Castres : Dupont indécent, Urdapilleta passe à travers

Le baromètre de Toulouse-Castres : Dupont indécent, Urdapilleta passe à travers

Le 23/10/2021 à 23:29Mis à jour Le 23/10/2021 à 23:38

TOP 14 - Dans le sillage d’un Antoine Dupont encore stratosphérique, les Toulousains ont écrasé le Castres olympique dans un derby à sens unique. Côté castrais, tous les joueurs ont failli, à commencer par le meneur de jeu tarnais, Benjamin Urdapilleta.

Les tops :

Antoine Dupont

Vous avez l’impression que l’on se répète ? C’est sûrement vrai, mais comment ne pas souligner la performance dans son jardin de l’actuel meilleur joueur du monde. Durant toute la rencontre, il a joué à son rythme, sans pression derrière un pack dominateur. Mais il a également su se montrer opportuniste à chaque ballon échappé des mains tarnaises. Et que dire de son exploit personnel à la quarante-cinquième minute où il bat trois défenseurs du CO pour envoyer Romain Ntamack en terre promise. Du grand art.

Top 14 - Antoine Dupont (Stade toulousain) et Geoffrey Palis (Castres) à la lutte

Top 14 - Antoine Dupont (Stade toulousain) et Geoffrey Palis (Castres) à la lutteMidi Olympique

Antoine Miquel

Certains ont dû faire les gros yeux au moment de voir Sélévasio Tolofua sur le banc au coup d’envoi de ce derby et Antoine Miquel avec le numéro 8 dans le dos. Force est de constater que l’ancien Agenais a réalisé un match plein. Toujours à la pointe du combat, il n’a jamais cessé d’avancer et de faire mal physiquement aux Castrais. Une performance pleine pour Antoine Miquel qui démontre au staff haut-garonnais qu’il pourra compter sur lui pendant les doublons.

Thomas Ramos

Après une prestation mitigée à Lyon la semaine passée, l’arrière a redressé la barre face à Castres et de quelle manière. Dans tous les bons coups, Ramos s’est montré propre sous les chandelles castraises et a su relancer quand il le fallait. Auteur d’un sept sur huit face aux perches et d’un essai en bout de ligne, il est à créditer d'un total de vingt-et-un points donc pour le Toulousain. Rien de mieux pour faire le plein de confiance avant de retrouver les Bleus.

Les flops :

Benjamin Urdapilleta

Grand métronome à son habitude, le demi d’ouverture castrais a paru complètement perdu sur la pelouse d’Ernest-Wallon ce samedi soir. Dès le début de la rencontre, il a laissé échapper de manière étonnante un ballon d’attaque important qui s’est transformé en offrande pour le deuxième essai toulousain. Chose encore plus surprenante, il n’a jamais été serein sous les ballons hauts et a commis quelques erreurs largement évitables. Bref, une soirée à oublier pour Urdapiletta

Antoine Tichit

Terrible soirée pour le pilier gauche du CO. Dominé comme tous ses coéquipiers dans le combat, il a énormément subi dans le secteur de mêlée fermée. Pénalisé à trois reprises, il a été mis au supplice par son vis-à-vis, en l’occurrence le Néo-Zélandais Charlie Faumuina. Son remplaçant Quentin Walcker a emmené de la stabilité sur la gauche de la mêlée tarnaise. Pour résumer, Antoine Tichit a vécu un cauchemar lors de ce derby.

Top 14 - Antoine Tichit (Castres) a été en difficulté face à Toulouse

Top 14 - Antoine Tichit (Castres) a été en difficulté face à ToulouseIcon Sport

Kévin Kornath

Parfait à Clermont, lors de la seule victoire castraise loin du Tarn cette saison, Kornath n’a cette fois pas pesé bien lourd face à un grand Stade toulousain. En plus de subir les impacts, il a manqué de lucidité dans l’un des seuls temps forts bleu et blanc dans ce derby. Alors que Castres était dans l’avancée, il a illicitement déblayé Antoine Dupont. Un acte de jeu déloyal qui lui a valu un carton jaune. Une action qui résume parfaitement sa partie, de l’envie mais des gestes non contrôlés et souvent ratés.

Contenus sponsorisés