• Jacky Lorenzetti - Racing 92
    Jacky Lorenzetti - Racing 92

Lorenzetti : "Quand on voit Toulouse et La Rochelle recruter autant, on se demande comment ils font"

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOP 14 - Comme à son habitude, Jacky Lorenzetti n'a pas mâché ses mots. Le président du Racing 92 s'est exprimé dans le podcast Crunch de l'Équipe. Il est notamment revenu sur le recrutement du Stade rochelais et du Stade toulousain, tout en évoquant de possibles arrivées dans les rangs franciliens.

Lors de la dernière intersaison, La Rochelle et Toulouse ont frappé (très) fort sur le marché des transferts. Le club charentais a vu débarquer, entre autres, Yoan Tanga, UJ Seuteni, Teddy Thomas, Thierry Paiva tandis que Melvyn Jaminet, Ange Capuozzo, Pierre-Louis Barassi, Alexandre Roumat ou encore Arhtur Retière ont intégré l'effectif haut-garonnais. Des renforts de poids, qui font forcément réagir. Le président du Racing 92, Jacky Lorenzetti, s'est exprimé à ce sujet : "Quand on voit Toulouse recruter autant, on se demande comment ils font. Pareil quand on voit La Rochelle recruter autant cet été, on se demande comment ils font ! Quand le Racing 92 attire de grands noms, on se dit que le club est dans l'immobilier et dans le vin et qu'il paye les joueurs en vin et en immobilier. Tous les fantasmes sont permis !"

Le dirigeant francilien a poursuivi, évoquant forcément le salary cap mis en place en Top 14 : "On flirte avec le salary cap. Il y a une ligne jaune et on ne met surtout pas le pied dedans. Hier, toute la journée nous avons eu le salary cap manager au club. On a eu la police des polices qui est venue pour une journée pour tout vérifier et ils sont très pointus."

Un grand nom en approche au Racing ?

Jacky Lorenzetti n'a pas simplement émis des doutes au sujet des recrutements de Toulouse et La Rochelle, il s'est également exprimé sur son club, et la possibilité de voir arriver une pointure du ballon ovale : "On est peut-être en train de signer un très grand joueur, mais ce n'est pas un 10. Au niveau du recrutement, on ne peut pas faire sans avoir l'avis de Stuart Lancaster" Le technicien anglais sera à la tête des Racingmen la saison prochaine, sa signature a été officialisée il y a quelques jours.

La salary cap limite les grandes manoeuvres, en tout cas, c'est ce que pense Jacky Lorenzetti : "C'est compliqué d'avoir une méga star maintenant. Le nom d'un joueur circule en ce moment, on nous dit plus d'un million d'euros l'année, on n'ouvre même pas le dossier ! Ce n'est pas possible !" L'été dernier, le Racing 92 a par exemple laissé partir le troisième ligne Yoan Tanga et le pilier droit Georges-Henri Colombe car "il ne pouvait pas suivre les offres faites par La Rochelle."

Pour rappel, même si l'arrivée future d'un demi d'ouverture n'a pas été évoquée, Matthieu Jalibert et Beauden Barrett seraient sur la short-list du club francilien pour les futures saisons. Affaires à suivre.