Icon Sport

L'UBB écarte Clermont et rejoint Toulouse en demie

L'UBB écarte Clermont et rejoint Toulouse en demie

Le 12/06/2021 à 22:49Mis à jour Le 12/06/2021 à 23:09

TOP 14 - L’Union Bordeaux-Bègles s’est imposée dans ce second barrage, à Chaban-Delmas, face à l’ASM Clermont (25-16). Après un premier acte très rythmé, la discipline a fait la différence après la pause. Les Bordelo-Béglais retrouveront Toulouse pour une place en finale.

Dix ans après, l’UBB pouvait à nouveau goûter au plaisir de jouer un match de phase finale mais cette fois de TOP 14, pas de PRO D2. Une nouveauté pour le club girondin qui courrait après depuis sa remontée dans l’élite, et les hommes de Christophe Urios n’ont pas gâché ces retrouvailles, bien au contraire. Car c’est en faisant preuve de calme que Bordeaux-Bègles a su tout d’abord inverser le sort d’un match mal embarqué, puis de maitrise pour conforter et soigner une avance acquise au fil d’une seconde plus hachée. Si le premier acte a fait la part belle au jeu, l’enjeu a ensuite pris le pas sur le jeu au retour des vestiaires.

Le pied de Matthieu Jalibert s’est ainsi montré précis (7 sur 8), inscrivant la bagatelle de 20 points. Et il le fallait pour répondre à la précision et à l’efficacité de Morgan Parra, auteur quant à lui d’un sans faute (4 sur 4) et de 11 points. La discipline a clairement fait basculer ce second barrage, ainsi que la capacité à rester lucide dans les moments décisifs. Un tout dernier ballon gratté par Ben Tameifuna, alors que son équipe était sous pression devant sa ligne (75e), témoigne parfaitement de ces détails si précieux et de l’importance de joueurs d’expérience dans ce type de rencontre. Car l’UBB n’a surtout jamais douté dans ce duel.

L’ASM ouvre le bal, Bordeaux-Bègles réagit bien

Pourtant, il y avait de quoi… Très entreprenante et joueuse d’entrée, l’ASM a été récompensée par un magnifique essai de Damian Penaud, venu bonifier un ballon venu sur les extérieurs après un joli crochet et surtout sur une longue possession (7e). Du rythme, de l’intensité, des prises d’initiative. Voilà un parfait résumé du premier acte. Dominée, l’UBB a pourtant réussi la performance de basculer en tête à la pause (13-7), au profit d’un essai de Clément Maynadier sur une touche cafouillée par l’adversaire devant son en-but (37e). Car c’est là aussi que ce duel a basculé, dans la rigueur des deux conquêtes et la précision.

Parfois maladroits ballon en mains, les Girondins n’ont pas désespéré et l’on a clairement senti qu’une fois devant au score, ils ont surtout cherché à protéger leur avance en cherchant à mettre la pression sur l’adversaire. Dans cette position de chasseur et non plus de chassé, les Auvergnats ont alors perdu leur mojo, butant sur une défense en place et ne trouvant pas d’autres solutions dans leur jeu. Après son nul contre Clermont et sa victoire au Marcel-Michelin, l’Union résiste encore et retrouvera donc le Stade Toulousain en demi-finale pour un remake d’une autre demi-finale, celle de Champions Cup le 1er mai dernier.

Contenus sponsorisés