Icon Sport

Ma'a Nonu, retour d'une légende sur la rade

Ma'a Nonu, retour d'une légende sur la rade

Le 30/09/2020 à 10:30Mis à jour

TOP 14 - Plus de deux ans après son départ, le RCT a officialisé samedi le retour de Ma'a Nonu en tant que joueur supplémentaire pour la suite de la saison. À 38 ans, le double champion du monde All Black (103 sélections) aura à cœur de terminer une histoire d'amour qui garde pour l'instant un goût d'inachevé.

Parole de joueur toulonnais : avant que le club ne l'officialise samedi -une heure avant le coup d'envoi de la demi-finale de Challenge Cup ToulonLeicester (!)- personne n'avait été mis au courant que le RCT préparait le retour d'une légende du rugby mondial : Ma'a Nonu. "Je vous promets, nous l'avons appris pendant le match, s'amusait Facundo Isa ce lundi, qui a côtoyé le double champion néo-zélandais lors de son premier passage sur la rade (2015-2018). C'est une super nouvelle : Ma'a va apporter de l'expérience à l'équipe et de la confiance aux trois-quarts. Savoir qu'on a un joueur de ce calibre à nos côtés va énormément nous aider. Lui ai-je parlé ? Pas encore, je vais le contacter dans la semaine".

Et si Toulon a changé de philosophie depuis maintenant plusieurs mois, privilégiant les jeunes joueurs issus de son centre de formation aux stars mondiales, le RCT n'a eu d'autre choix que de se retourner rapidement face aux blessures consécutives de Julien Hériteau (qui se fera opéré de l'épaule cette semaine et manquera deux à trois mois de compétition) et Anthony Belleau (opéré la semaine passée, suite à une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche).

"Ma'a Nonu sera le papa des trois-quarts"

"Notre première idée était de trouver un demi d'ouverture, reconnaissait Bernard Lemaitre ce lundi. Mais à ce moment de la saison, les dix de très-haut niveau prêts et disponibles, ça ne court pas les rues. C'est un poste rare, et on a vite compris qu'il faudrait privilégier la recherche d'un trois-quart centre." Star parmi les stars, le double champion du monde est alors immédiatement identifié comme le candidat idéal. "Nous cherchions un joueur capable d'avoir une influence très grande sur le groupe, car on ne souhaitait pas faire venir un joueur juste pour faire le nombre. Notre ligne d'arrières est extrêmement douée, mais elle demeure jeune, et nous avions donc besoin d'un joueur d'expérience. Nous avons fait une liste de noms, mais Ma'a s'est imposé comme une évidence. Comme Sergio Parisse pour les avants, Ma'a Nonu sera le papa des trois-quarts."

Le club prend alors contact avec le joueur, et l'affaire est bouclée en moins de dix jours. "Les discussions ont été simples et rapides : Ma'a Nonu était parti de Toulon en 2018 avec le regret de n'avoir remporté aucun titre. Il a joué deux finales de Top14, mais n'a jamais rien gagné, et il nous a confié dès les premiers contacs qu'il rêvait de remporter un titre avec le RCT. C'était quelque chose qu'il avait en tête, et il préférait le challenge que nous lui proposions à celui de San Diego."

Boucler la boucle, pour un joueur double finaliste du Top14, mais vainqueur d'aucun trophée sur la rade. "Je crois qu’il n’a pas fini son histoire avec Toulon donc c’est positif qu’il revienne, appréciait quant à lui Patrice Collazo, qui avait déjà tenté de retenir le centre All Black à son arrivée en 2018. Ma’a Nonu aura besoin du collectif comme le collectif aura besoin de lui : c’est gagnant–gagnant. Il a une histoire à finir avec Toulon."

"Ma'a Nonu est un joueur de grands matchs"

À 38 ans révolus, Ma'a Nonu rejoindra donc la rade deux ans après l'avoir quittée sur une élimination frustrante en barrages de Top14 contre le LOU (19-19). Il redeviendra alors immédiatement l'une des étoiles toulonnaises, quelque part entre Baptiste Serin, Eben Etzebeth et Sergio Parisse. "Ma'a sait tout faire, a presque tout remporté dans sa carrière et il apportera une plus-value tant sur le terrain qu'en dehors. Il est toujours en pleine forme, est un athlète exceptionnel et on sait qu'il fera peser un danger constant sur les adversaires, poursuivait le président du RCT. La problématique de son âge ? C'est un professionnel qui répondra toujours présent quand il sera aligné. Maintenant on sait qu'il a toujours préféré les matchs qui comptent et je ne vous apprends rien en vous disant que les bourbiers n'ont jamais été sa tasse de thé : Ma'a Nonu est un joueur de grands matchs. L'idée n'est pas de lui faire jouer toutes les rencontres, mais de compter sur lui pour les matchs importants."

Top 14 - Ma'a Nonu (Toulon)

Top 14 - Ma'a Nonu (Toulon)Icon Sport

Actuellement en train de régler les contraintes qui concernent son visa, le Néo-Zélandais qui s'est engagé en qualité de joueur supplémentaire (ce qui laisse la possibilité au RCT de chercher un joker médical en cas de nouveau coup dur) est déjà extrêmement attendu dans le Var : "On a convenu qu'il passerait une partie de la visite médicale chez lui pour gagner du temps. Je pense que d'ici deux semaines il devrait être là, se réjouissait Bernard Lemaitre. Il ne sera pas qualifié pour la finale de Challenge Cup, mais on aimerait qu'il soit compétitif à l'issue."

Si l'annonce de sa signature s'est avérée aussi inattendue qu'exceptionnelle, le RCT a en tout cas obtenu le retour d'un joueur d'exception, qui aura à cœur d'accompagner la talentueuse jeunesse toulonnaise, tout en essayant de terminer une histoire d'amour qui gardait jusqu'alors un goût d'inachevé ; pour le plaisir d'un public toulonnais déjà impatient de retrouver l'une de ses idoles.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés