Rugbyrama

Huget : "Nous sommes passés à travers"

Huget : "Nous sommes passés à travers"
Par Pablo Ordas via Midi Olympique

Le 01/03/2020 à 13:08Mis à jour Le 01/03/2020 à 13:13

TOP 14 - L’ailier du Stade Toulousain était très déçu de la performance de son équipe après la défaite.

Rugbyrama : Peut-on parler de contre-performance de la part du Stade Toulousain ?

Y.H : Oui, clairement, puisque nous repartons avec zéro point. Ce n’était ni le but, ni l’ambition que nous avions ce soir.

Comment l’expliquez-vous ?

Il y a tout à revoir dans le contenu, surtout en première mi-temps où tout le monde s’est ennuyé, pour rester poli. Aujourd’hui, nous avons donné raison aux absents. Nous avons une excuse. Il nous manquait quelques internationaux, donc oui, nous n’étions pas bien. On va se mettre derrière cette excuse-là, mais on va surtout se remettre au travail dès lundi.

Comment expliquez-vous que vous passiez d’un visage conquérant, face à Montpellier, à celui-là ?

Nous nous déplaçons mal, mais tout est lié. Nous avons du mal à nous déplacer, nous avons du mal à l’extérieur. À chaud, c’est difficile de parler en mesurant et en pesant ses mots, mais nous avons fait une contre-performance. Il faut aussi relativiser, nous sommes invaincus à domicile et nous avons 15 jours pour se refaire physiquement et afficher nos objectifs pour montrer un visage différent.

Avez-vous été étonnés par la performance des Bayonnais ?

C’est sûr qu’il y a beaucoup de choses à redire sur notre performance, mais nous sommes tombés face à une belle équipe bayonnaise qui joue sa survie en Top 14. Ils ont joué à seize avec un public énorme, même si nous avons entendu les Toulousains. J’étais un peu dans cette situation-là lorsque j’évoluais sous ces couleurs. On jouait à 150 % de nos capacités. Félicitations à eux et j’espère qu’ils resteront en Top 14

Vous avez également été maladroits dans le jeu avec ballon…

Tout le monde a vu que la météo n’était pas favorable pour produire du jeu. Tout le monde était fébrile, personne ne voulait se découvrir en première mi-temps et il y a eu beaucoup de jeu au pied. Nous avons été en dedans dans tous les secteurs. Que ce soit sur le jeu aérien, dans l’occupation… Dans tout ce qu’on s’était dit, nous sommes passés à travers. C’est une remise en question. Il n’y a pas non plus le feu au lac. Nous allons continuer de travailler et cette pause de quinze jours est la bienvenue.

Vous avez été très pénalisés. Pourquoi ?

Quand on vient pour voir comment ça va se passer et penser que ça va le faire dans les dix dernières minutes, comme on a l’habitude de le faire, c’est qu’il y a un peu de suffisance de notre part. C’est bien que ça arrive à ce moment-là. On va tous se retrousser les manches pour afficher une meilleure image du Stade Toulousain à l’extérieur.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés