Icon Sport

Muscarditz : "Plaquer à nouveau, ça fait un peu bizarre, mais c’est cool et sympa"

Muscarditz : "Plaquer à nouveau, ça fait un peu bizarre, mais c’est cool et sympa"
Par Pablo Ordas via Midi Olympique

Le 08/08/2020 à 13:16Mis à jour Le 08/08/2020 à 14:22

TOP 14 - Depuis Lourdes, où l’Aviron est en stage jusqu’à la fin de semaine, Peyo Muscarditz a fait le bilan de sa découverte du Top 14 et des nouvelles responsabilités qui lui ont été confiées…

Comment se passent ces premiers jours de stage ?

Nous sommes arrivés mardi matin à Lourdes, où nous nous sommes entraînés l’après-midi. Le programme est le suivant : nous avons du rugby pendant la matinée, puis nous basculons sur des activités ludiques ou de cohésion ensuite. Cela nous permet de faire des choses différentes qu’à Bayonne et ce, jusqu’à dimanche matin.

Où en êtes-vous, au niveau de la reprise du rugby ?

Nous avons repris le collectif et le contact plus appuyé, comme un peu partout. Ainsi, nous nous remettons en selle. Mine de rien, ça doit faire quatre ou cinq mois que nous n’avons plus l’habitude de faire des rucks ou des plaquages, à vitesse réelle, avec certains gros gabarits comme il y a dans chaque équipe.

Plaquer à nouveau, ça fait bizarre ?

Au début, il y a un peu d’appréhension et une certaine anxiété. Mais au cours de l’entraînement, comme d’habitude, on se prend au jeu. Pour éviter de se blesser, il vaut mieux s’engager à 100 % que ne pas s’engager ou n’y aller qu’à moitié. Alors oui, il y a une pointe de stress quand on commence, mais ce n’est pas du mauvais stress. Plaquer à nouveau, ça fait un peu bizarre, mais c’est cool et sympa.

Retrouvez dès maintenant la suite de l'entretien avec Peyo Muscarditz sur Midi Olympique

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés