Icon Sport

Les huit de devant selon vos votes

Les huit de devant selon vos votes
Par Rugbyrama

Le 07/07/2019 à 16:33Mis à jour Le 08/07/2019 à 15:38

TOP 14 - A l'occasion du jeu Midi-Olympique, les internautes ont pu voter pour les joueurs de leur choix (selon les étoiles midol) à chacun des psotes de devant. On retrouve un pack dominé par la présence de Toulousains.

Cyril Baille :

En difficulté en mêlée face aux Clermontois en finale du Top 14, Cyril Baille demeure un élément indispensable de la formation toulousaine. Mobile, joueur, il est l'archétype du pilier moderne qui sait faire jouer derrière lui. Il va chercher à faire vivre le ballon avant de rentrer dans un mur. Ce qui a fait la force de Toulouse cette année est bien cette capacité à faire du mouvement en passant du 1 au 15.

Julien Marchand :

Avant sa grave blessure au genou lors du tournoi des VI Nations (face au Pays de Galles), il était le favori à la succession de Guilhem Guirado. Il était devenu le capitaine de Toulouse, et avait grillé la priorité à Camille Chat dans la hiérarchie des talons pour s'installer au sein du XV de France. Aucun doute qu'il aura de nouveau sa chance en club et en équipe nationale à son retour.

Charlie Faumuina :

Solide, le pilier Néo zélandais a su faire partager son expérience pour maintenir le paquet d'avant au sommet ou presque. Au même titre que Cyril Baille il est mobile et très joueur.

Iosefa Tekori :

Il a fait une saison monstrueuse. Sa place dans ce 8 de devant est largement mérité tant il a su élever son groupe au sommet de la combativité pour devenir champion de France. Un rock en défense, il peut débloquer des situations, créer des intervalle grâce à sa puissance et ses offloads.

Leone Nakarawa :

C'est ce qu'il se fait de mieux en Top 14. Rapide, puissant, aérien, le Fidjien gagne la très grande majorité de ses duels. Imperturbable en touche, le Racing peut difficilement se passer de lui. Le duo Tekori - Nakarawa est ce qui se fait de mieux.

Arthur Iturria :

On le pensait trop juste pour ce poste, il a prouvé au Top 14 et au niveau international qu'il était l'un des meilleurs en troisième ligne aile du rugby français. Véritable poison défensif, il dispose d'un coffre hors du commun pour être au four et au moulin afin de prêter main forte aux trois quarts que ce soit dans le secteur défensif ou offensif.

Rynhardt Elstadt :

Il casse tout ce qui arrive sur son passage. Son plaquage offensif en finale de Top 14 sur Sébastien Vahaamahina met tout le monde d'accord. Son abattage défensif le rend indispensable à la formation toulousaine.

Jerome Kaino :

Véritable patron du pack de devant, il a eu un rôle essentiel de la première à la dernière journée du championnat. Il vient de remporter avec le Stade Toulousain son premier trophée en club. Après avoir remporté deux Coupes du monde.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0