Eurosport

Top 14 - Xavier Garbajosa : ""Il y a la même pression d'avant-match que quand on est joueur"

Garbajosa : "Il y a la même pression d'avant-match que quand on est joueur"

Le 01/08/2014 à 13:00Mis à jour Le 01/08/2014 à 13:15

L’ancien ailier international Xavier Garbajosa (37 ans, 32 sélections) s’est lancé cet été dans la carrière d’entraîneur en acceptant de devenir celui des lignes arrières de La Rochelle en compagnie de Fabrice Ribeyrolles. Son baptême du feu a eu lieu hier, à Colomiers (13-14), pour le premier match amical du promu. Confessions.

Comment avez-vous vécu ce premier match en tant que membre du staff rochelais ?

Xavier GARBAJOSA : C’est prenant, c’est clair (sourires). De la même façon que quand on était joueur même si on n’est plus acteur. On retrouve d’ailleurs la même pression d’avant match. Ensuite on essaie de trouver des solutions pour les transmettre aux garçons sur la pelouse. On essaie de leur donner des billes. C’est prenant, intense. Après, sur la rencontre en elle-même, il ne faut pas tirer trop de conclusions. C’était notre premier match amical et il nous a logiquement manqué un peu de rugby.

Estimez-vous avoir déjà trouvé votre place au sein de ce staff ?

X. G: Cela se passe très bien. Il y a une parfaite harmonie entre Patrice (Collazo, Head coach et entraîneur des avants ndlr), Fabrice (Ribeyrolles, l’autre entraîneur des trois quarts ndlr) et moi. Il y a assez de travail pour nous trois. On se partage les rôles et on échange beaucoup entre nous. On met en commun les idées des uns et des autres. Le plus important c’est de servir les intérêts du club et aujourd’hui on essaie d’être le plus performant possible, individuellement et collectivement, pour essayer d’apporter le plus de solutions possibles aux joueurs.

" Quand on est passionné par quelque-chose, et encore plus par le rugby, on ne peut pas se poser de question quand une telle opportunité se présente."

Avez-vous hésité avant de vous lancer dans cette aventure ?

X. G : Pas du tout car quand on est passionné par quelque-chose, et encore plus par le rugby, on ne peut pas se poser de question quand une telle opportunité se présente. Elle était là, je l’ai saisie. C’est bien sûr un nouveau challenge pour moi, aussi bien personnel que collectif, car il faut que j’amène une réelle plus value à ce groupe et aux joueurs en particulier. Je n’ai pas trop tergiversé, les expériences sont faites pour être vécues, et pour le moment cela se passe très bien (il sourit).

Votre avis sur ce Top 14 que l’on annonce plus dense que jamais…

X.G : Le niveau augmente tous les ans, c’est une évidence. On voit des recrutements XXL de plusieurs équipes. Les promus sont capables de se maintenir et les gros clubs ne sont plus à l’abri d’une descente. C’est un championnat dense effectivement. Il est dur, rude, et ne laisse pas la place à l’à peu près. Il faut jouer chaque match avec un objectif très précis et être le plus réaliste possible. On sait que cela va être dur et long mais aujourd’hui on est sur la même ligne de départ que les autres.

garbajosa au contact finale

garbajosa au contact finaleEurosport

Contenus sponsorisés