Icon Sport

Lièvremont abattu

Lièvremont : "Au-dessus de mes forces"
Par Rugbyrama

Le 27/11/2010 à 23:12Mis à jour Le 28/11/2010 à 00:34

Encore sous le choc, Marc Lièvremont, le sélectionneur de l'équipe de France, est apparu abattu au moment de se présenter devant la presse, ce samedi soir, pour tenter d'expliquer la déroute française contre l'Australie (16-59) à domicile. Voici quelques premières réactions des Bleus à chaud...

Marc Lièvremont, sélectionneur de l'équipe de France :

"C'est difficile de donner une explication rationnelle à cette débâcle. Je veux bien assumer cette énorme défaite. J'avais fait le constat avant le match que notre groupe était de qualité, qu'il vivait bien, qu'il travaillait bien et qu'il avait une grosse marge de progression. Mais là, j'avoue que c'est au-dessus de mes forces que d'expliquer l'inexplicable. Après la lourde défaite contre les Blacks en 2009, j'avais retiré quelques points positifs. Là, ce sera très difficile d'en trouver."

Sébastien Chabal , troisième ligne de l'équipe de France :

"Des claques, j'en ai pris dans ma carrière. Là, c'est une grosse branlée. Le sentiment qui domine est l'incompréhension, je ne vois rien d'autre. On ne comprend pas ce qui s'est passé. Peut-être qu'il va falloir que l'on change des choses dans le jeu que l'on veut développer. Ce qui est sûr, c'est qu'il va falloir qu'on en parle et très vite car on a des choses à se dire. On ne peut pas se quitter comme ça."

Thierry Dusautoir, troisième ligne et capitaine des Bleus :

"Ce n'est pas un sentiment très facile à expliquer. Malheureusement, je commence à en avoir l'habitude après les gros matchs. Entre la tournée d'été et celle-là, c'est un peu difficile. Nous faisons une bonne première mi-temps, nous sommes à égalité à la pause et je pense qu'on est dans le match. Mais je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé.... S'il y a quelque chose à expliquer, c'est peut-être les deux essais australiens en début de deuxième mi-temps qui nous ont mis K-O. Après, nous avons sombré mentalement alors qu'on aurait dû s'accrocher."

Yannick Jauzion, trois-quarts centre du XV de France :

"Il faut vite relever la tête et ne pas s'attarder sur cette défaite. C'est dommage car en première mi-temps, nous avons vu qu'il y avait la possibilité de leur faire mal. Mais après ces deux essais encaissés en début de seconde période, nous avons baissé les bras. Nous avons été pris dans les rucks et dans la rapidité d'enchaînement. Pour moi, ce revers n'est pas inexplicable. A partir du moment où tu joues plus vite, que tu crées des surnombres de tous les côtés... Nous n'avons pas fait le poids."

Nicolas Mas, pilier de l'équipe de France :

"Nous sommes forcément déçus. Pour nous et pour tout le monde. C'est dommage de finir comme ça. Nous prenons un essai rapidement dans ce match mais nous parvenons à nous remettre dans la partie grâce à notre mêlée. Après, nous avons sombré collectivement. Je ne sais pas ce qui s'est vraiment passé mais ça fait mal à la tête. Avec mes coéquipiers de la première ligne, nous avions dit que la mêlée ne représentait qu'un seul point et que cela ne faisait pas tout. Nous en avons eu la preuve ce soir (samedi)"

Contenus sponsorisés