Icon Sport

À un an de la Coupe du monde, Foster va-t-il rester le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande ?

À un an de la Coupe du monde, Foster va-t-il rester le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande ?

Le 16/07/2022 à 16:45Mis à jour Le 17/07/2022 à 10:09

TEST MATCH - Encore une fois battue par l'Irlande sur ses terres (22-32) ce samedi, la Nouvelle-Zélande est bel et bien en crise. Ces All Blacks, qui ont la réputation d'être quasiment imbattables, n'ont jamais semblé aussi humains que cette saison. Un homme est particulièrement sous le feu des critiques : le sélectionneur Ian Foster. Peut-il, sous la pression, rester à la tête des Blacks ?

Jamais, depuis la création du classement World Rugby - dont on fait souvent mention en ce moment - la Nouvelle-Zélande n'avait eu une position aussi défavorable. Classée quatrième nation mondiale après ses deux défaites consécutives face à l'Irlande, le XV à la fougère argentées vit une de ses pires périodes depuis un long, un très long moment. Battus par en France et en Irlande cet automne, les All Blacks ont cette fois-ci cédé sur leurs propres terres face au XV du Trèfle. Ces deux revers estivaux inquiètent, et remettent en question la légitimité de Ian Foster à la tête de la sélection.

Test match - l'Irlande l'a emporté face à la Nouvelle-Zélande

Test match - l'Irlande l'a emporté face à la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

"Je ne suis ici que pour parler du match, a lâché ce samedi le sélectionneur de 57 ans à l'AFP, signifiant qu'il ne souhaitait pas répondre aux questions concernant son avenir. Nous devons analyser cette série, nos plans initiaux ont été perturbés". Il faut dire que celui qui a pris les rênes des Blacks en 2020 affiche des résultats plus que contrastés avec une sélection pour laquelle l'échec n'est pas permis. Déjà, il faut remonter en 1994 pour voir les Néo-Zélandais perdre deux matches d'affilée à domicile contre une équipe européenne. Ensuite, il faut souligner qu'il s'agit des premières défaites à domicile des Blacks face à l'Irlande.

Robertson, le successeur ?

Au total sous Foster, la Nouvelle-Zélande s'est déjà inclinée sept fois en 24 rencontres. Un fait rarissime ! Forcément, le sélectionneur a donc été la cible des médias Néo-Zélandais. "Les All Blacks ont été passifs et insipides, sauvés de l'humiliation uniquement par leur défense miraculeuse", avait écrit le journaliste du New Zealand Herald, Gregor Paul, après le deuxième test. Dans une tribune intitulée "Il est temps de changer", il appelait même carrément à "une nouvelle voix ou un nouveau visage pour injecter quelque chose de nouveau et de radical" au sein d'une équipe "qui n'est pas assez cohérente ou assez dynamique pour inspirer la confiance."

À juste un peu plus d'un an de la coupe du monde, Ian Foster va-t-il donc rester à la tête des Blacks, malgré les résultats actuels ? Il semble que sa place soit, en tout cas, grandement en danger, surtout que les prétendants ne manquent pas. Parmi eux, le coach des Crusaders, Scott Robertson, récemment (encore) vainqueur de Super Rugby. On connaît l'attachement qu'a Robertson avec les Blacks et personne ne doute de sa motivation pour prendre la tête de la sélection. Alors, ces suppositions pourraient-elles devenir réelles ?

Contenus sponsorisés