Getty Images

Test match : Guy Novès aligne le même XV que celui du premier test contre les All Blacks

On prend les mêmes (vaincus) et on recommence

Le 16/11/2017 à 14:22Mis à jour Le 17/11/2017 à 17:12

TEST MATCH - Guy Novès fait confiance aux mêmes titulaires que lors du premier test contre la Nouvelle-Zélande samedi dernier. Il n'y a même qu'un seul changement sur le banc. Ce, même après le revers peu glorieux (18-38) au Stade de France il y a cinq jours.

Guy Novès n’a pas cédé à la tentation de la grande lessive annoncée après la défaite (18-38) concédée samedi dernier à Saint-Denis face à la Nouvelle-Zélande. Au contraire, le sélectionneur a choisi de confirmer les titulaires et remplaçants qui, autour de Guirado, avaient débuté de la pire des manières la double confrontation avec les All Blacks avant de relever la tête en seconde mi-temps.

Les Bleus ont un temps menacé les doubles champions du monde, retranchés sur leur ligne avant d’emporter une victoire large et logique face à un XV de France qui témoigne des mêmes fragilités depuis trop de matches.

La soif de revanche plutôt que l'ivresse de la découverte

Malgré tout, il faudra attendre avant de voir du changement. L’urgence du calendrier, avec un deuxième test-match disputé et perdu mardi soir à Lyon face aux Blacks, s’est imposée au staff du XV du France qui n’a pas coupé les têtes comme on pouvait le penser. Novès a choisi de miser sur des joueurs frais physiquement et revanchards. Ce pourrait être leur ultime joker.

Pointés du doigt, Louis Picamoles et Yoann Huget, notamment, ont sauvé leur place dans le XV de départ malgré des prestations très décevantes samedi dernier. Loin de se montrer à leur meilleur niveau, le troisième ligne centre de Montpellier et l’ailier du Stade toulousain joueront gros face à l’Afrique du Sud. Ils ne peuvent désormais plus se cacher derrière leur carte de visite.

La jeune charnière tricolore, Dupont - Belleau, devra elle aussi confirmer ses possibilités et, surtout, il lui sera demandé de peser davantage sur le déroulement de la partie. Face aux Blacks, les deux "minots" ont trop subi le jeu, restant dans des schémas préétablis et manquant parfois d’inspiration, si l’on excepte les percées du demi de mêlée toulousain qui, à lui seul, a bien failli faire basculer la rencontre. Si la concurrence de Trinh-Duc est momentanément repoussée, Belleau ne bénéficiera pas longtemps d’une telle confiance.

Doumayrou préféré à Penaud

Derrière, la concurrence était forte entre Doumayrou et Penaud. Finalement, le Rochelais est reconduit aux côtés de Bastareaud. Mais lui aussi doit se montrer plus décisif et peser davantage sur la partie. Penaud attendra donc, avant d’entrer en jeu.

Enfin, les sélectionneurs ont choisi de faire confiance au même pack malgré la bonne entrée en jeu de Paul Jedrasiak qui aurait pu rebattre les cartes en deuxième ligne.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0