Icon Sport

France-Australie - Digby Ioane: "L’Australie doit s’attendre à souffrir face aux Bleus"

Ioane: "L’Australie doit s’attendre à souffrir face aux Bleus"

Le 10/11/2014 à 17:58Mis à jour Le 10/11/2014 à 18:06

Quatre mois après leur tournée désastreuse en Australie, les Bleus retrouvent les Wallabies samedi au Stade de France (21 heures). Mais pour le trois-quarts aile Digby Ioane, les Australiens doivent s’attendre à retrouver une toute autre équipe tricolore…

C’est un constat certainement difficile à entendre pour les Bleus mais l’Australie n’est pas au mieux. Si l’imaginaire tricolore retient les trois démonstrations face aux Français en juin dernier, les prestations des Wallabies sont encore loin des attentes souhaitées. Troisième du Rugby Championship avec deux victoires en six matches, la formation d’Ewen Mckenzie est passée par tous les états : une belle prestation face aux All Blacks (12-12), une victoire étriquée sur l’Afrique du Sud (24-23) ou bien encore une défaite inattendue sur le sol des Pumas (21-17). "Ça n’a pas été évident", reconnaît le trois-quarts de Toulon James O’Connor (38 sélections)."Leurs prestations ont été assez mitigées. Il y a du positif mais aussi beaucoup de négatifs. Il leur manque encore des ingrédients pour tuer les matches. Les Australiens sont présents dans les grandes rencontres, ils s’accrochent, ils ne sont vraiment pas loin mais ils n’ont pas cet instinct de tueur. Mais l’équipe est belle, avec des joueurs fantastiques, et je suis convaincu qu’ils vont rapidement trouver les solutions pour faire basculer les résultats en leur faveur. Il y a beaucoup de talents, d’adresse technique pour que cette équipe progresse".

" Les Wallabies n’ont pas cet instinct de tueur… (James O’Connor)"
James O'Connor - Australie Lions britanniques et irlandais - 29 juin 2013

James O'Connor - Australie Lions britanniques et irlandais - 29 juin 2013Icon Sport

Désormais entraînée par Michael Cheika après la démission de Ewen McEnzie, l’Australie compte sur l’ancien entraîneur du Stade français (2010-2012) pour gagner en stabilité. "C’est difficile de dire si le discours de Cheika va passer immédiatement mais je n’entends que du positif sur lui", nous confie le trois-quarts aile du Stade français Digby Ioane (35 sélections). "Il a un très bon CV, un bon palmarès (champion d’Europe avec le Leinster en 2009, vainqueur du Super Rugby 2014 avec les Waratahs, NDLR). Les Australiens ont connu des problèmes de discipline hors du terrain (Kurtley Beale a été exclu du groupe pour avoir envoyé des SMS injurieux à l'une des membres du staff de McKenzie, Di Patston, NDLR) alors Michael Cheika cherchera certainement à les discipliner comme de bons professionnels. Il n’y a pas de raison pour que cela ne marche pas". Qui plus est sous le capitanat de l’exemplaire Michael Hooper (22 ans, 38 sélections)."C’est un super joueur mais il est jeune et doit progresser", souligne néanmoins Ioane."C’est encore tôt pour lui. L’Australie manque encore d’un leader qui prend les matches des deux mains avec tous les autres qui le suivent". Vainqueur dans la douleur du pays de Galles au Millennium de Cardiff (28-33), avec un doublé de l’irrésistible Israel Folau, l’Australie ne cache pas certains doutes.

" L’Australie manque encore d’un leader (Digby Ioane)"

Samedi soir sur la pelouse du Stade de France (21 heures), les Bleus auront sans doute en tête l’écho assourdissant de leur tournée d’été calamiteuse. Mais les retrouvailles s’annoncent bien plus équilibrées."A domicile, l’équipe de France est définitivement redoutable (sur ses dix derniers matches à domicile face à l’Australie, la France s’est imposée cinq fois, NDLR)", insiste Digby Ioane. "Je me rappelle parfaitement de mon premier match contre les Bleus en 2008. Nous avions eu beaucoup de mal pour nous imposer (13-18). Les Français voudront prendre leur revanche par rapport aux matches de juin et ça, ce n’est jamais bon pour leurs adversaires. L’Australie doit s’attendre à souffrir…"

Digby Ioane avec l'Australie contre le pays de Galles - 23 juin 2012

Digby Ioane avec l'Australie contre le pays de Galles - 23 juin 2012Icon Sport

Contenus sponsorisés