AFP

Les Bleus trop tendres

Les Bleus trop tendres
Par Rugbyrama

Le 05/07/2008 à 16:00Mis à jour

Lourde défaite pour un XV de France rajeuni, samedi à Brisbane. Les Bleus n'ont pas existé face à l'Australie (40-10), lors du second test entre les deux formations. Les Wallabies ont profité des nombreuses fautes des Tricolores et de leur inexpérience po

Une semaine après avoir encaissé un sérieux 34-13 à Sydney, les Bleus voulaient exister sur la pelouse de Brisbane. Las face à des Australiens qui avaient travaillé une semaine durant, les Bleus ont rapidement compris que l'exploit ne serait pas pour aujourd'hui. Pire ce fut même une défaite record, 40-10 qui malgré les qualités des Tricolores laissera des traces. Avec un Giteau, auteur d"un 100%, maître d'oeuvre qui a su prendre la succession de Larkham, les Australiens ont fait preuve d'un énorme réalisme qui leur a permis de rapidement prendre le large au score, 26-3 à la mi-temps.

Un renvoi trop court d'un Trinh-Duc peu inspiré, une passe aveugle dans ses 22 de Palisson qui aurait mieux fait de laisser filer en touche, une relance plus que culottée de Thiery sur ses 22... Et la sanction se faisait immédiate. D'un demi-tour contact d'école sur le néo-capé Corréia, Giteau envoyait Horwill derrière la ligne pour le deuxième essai des Wallabies (36e). Dans le naufrage australien, le score n'en finissait pas d'enfler. A l'heure de jeu, le record de la plus grosse défaite (35-12 lors de la finale face à la Coupe du monde) ne tenait qu'à un fil. Fil ténu qui cédait après le deuxième essai de Cross, à la 67e, 40-3. Il faut dire que Boyet, qui avait fait une bonne entrée à la mi-temps, écopait d'un carton jaune pour un plaquage cathédrale sur Cross (64e) , et laissait les siens durant dix minutes interminables. Car ce match fut plus long que certains pour les Tricolores qui étaient perclus de crampes.

Insuffisante insouciance

Pourtant, les Bleus ne peuvent pas dire que "tout ça" est arrivé faute de munitions. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : ils ont eu plus le ballon que leurs adversaires (65% de possession de balle en première mi-temps). Mais tout ce qu'ils ont tenté n'a pas abouti face à un rideau de fer.

L'insouciance ne suffit pas pour exister au niveau international. Même la révolte de la fin du premier acte, avec une générale qui alimentera les colonnes des journaux australiens, n'a pas permis aux hommes de Lièvremont de trouver la faille, sauf à la dernière minute avec cet essai de l'honneur. Sur le gong, Benjamin Thiery filait à l'anglaise sur son aile et retrouvait François Trinh-Duc qui aplatissait entre les perches. Score final, 40-10.

Côté hommes, le pack tricolore a fait bonne figure malgré un ballon perdu en mêlée (33e). Surtout Matthieu Lièvremont, Sébastien Tillous-Borde et Thibault Lacroix, notamment, mériteraient d'être revus sous le maillot tricolore, mais dans de bien meilleures conditions. Face aux Bleus, les Australiens ont pu travailler leur défense et leur attaque. Bref ils ont révisé leurs gammes à deux semaines de leur premier match dans les Tri Nations. Les Tricolores, qui ne voulaient pas servir de sparring-partners, le furent. Contraints et forcés. Les vacances ne seront pas de trop pour se remettre de ces deux "douloureuses".

Contenus sponsorisés