Icon Sport

Laporte : "Elles rentrent dans la légende du rugby français"

Laporte : "Elles rentrent dans la légende du rugby français"
Par Pierre-Laurent Gou via Midi Olympique

Le 02/08/2021 à 13:04Mis à jour Le 02/08/2021 à 13:12

JO 2020 : FRANCE SEVENS FÉMININ - Quelques heures après la médaille d’argent des filles du VII, Bernard Laporte (Président de la FFR) a accepté le principe d’un long entretien pour évoquer leur aventure olympique, mais aussi la tournée du XV de France en Australie, l’instauration du pass sanitaire dans le milieu amateur, et celle des nouvelles règles de World rugby.

Quel est votre premier sentiment après cette médaille d’Argent décrochée aux jeux Olympiques par l’équipe féminine de France de rugby à VII ?

Une immense fierté. Il faut leur rendre tout ce qu’elles méritent ! Quel parcours elles ont fait ! Elles rentrent dans la légende du rugby français, c’est notre première médaille olympique à VII. Bravo à elles. Elles ont porté haut et fort les couleurs de notre sport et de notre nation. Je le dis depuis quasiment le début de mon mandat à la tête de la Fédération, les filles, que ce soit à VII ou à XV, c’est nos locomotives. Elles transmettent beaucoup de bonheur aux gens, ce sont des exemples à suivre. Ce n’est pas pour rien, qu’il y a encore aujourd’hui, de plus en plus de jeunes filles qui veulent jouer au rugby. Nos joueuses donnent envie, dégagent beaucoup de générosité, tout en ayant pas mal de talent. Bravo aussi à leur staff qui effectue un très bon travail. On ne cesse de croître à XV comme à VII. Avec cette médaille, nous avons d’excellents porte-drapeaux pour notre sport, c’est une évidence. C’est ce que je leur ai dit après leur médaille : avec vous, ce n’est que du bonheur !

Durant ce tournoi olympique, Fanny Horta et ses partenaires ont été flamboyantes sur le terrain. Elles ne se sont pas contentées de remporter des matchs, elles l’ont fait avec la manière. Est-ce la plus belle des publicités possibles ?

Exactement. Pendant trois jours, on se levait très tôt pour les regarder à la télévision, mais avec impatience, car ce qu’elles proposaient c’était beau. Elles nous ont permis de passer trois très belles journées. Cette médaille va drainer un certain nombre de licenciés supplémentaires, j’en suis persuadé. Bravo et merci à elles.

Et en 2024 à Paris, devront-elles viser l’or ?

Laissez-les, laissez-nous savourer cette médaille. Et puis avant le rendez-vous de Paris, il y a une Coupe du monde à XV en Nouvelle-Zélande, des Tournois des 6 Nations ou encore le circuit mondial à VII à ne pas galvauder. Il y a un beau réservoir derrière, tout cela est encourageant que ce soit à VII mais aussi à XV, car à la Fédération, le rugby féminin connaît un développement qui ne se dément pas.

Cette deuxième place aux JO conclut un mois de juillet satisfaisant sur le plan sportif pour la FFR, avec la deuxième place des moins de 20 ans dans leur Tournoi et la tournée en Australie des Bleus à qui on promettait l’enfer…

Découvrez la suite de l'interview du Président de la FFR sur Midi Olympique

Contenus sponsorisés