Icon Sport

Qui est Taukei'aho, qui a largement contribué au succès des Blacks en Afrique du Sud ?

Qui est Taukei'aho, qui a largement contribué au succès des Blacks en Afrique du Sud ?
Par Rugbyrama

Le 16/08/2022 à 14:24Mis à jour

RUGBY CHAMPIONSHIP - Au sein d'une première ligne qui avait souffert ces dernières semaines, Samisoni Taukei'aho a performé au point d'être un des meilleurs Blacks, et de participer au succès des siens à Johannesburg.

Avec la crise de résultats qu'a traversée la Nouvelle-Zélande ces derniers mois, les observateurs ont eu tendance à pointer du doigt la jeune génération qui ne semblait pas au niveau de la précédente. Mais encore faut-il faire confiance en ces jeunes joueurs... Car la prestation de Samisoni Taukei'aho est la preuve que la relève n'est pas à côté de la plaque dans le rugby international. À 25 ans, le talonneur s'est révélé au grand jour avec une partition de premier choix à Johannesburg. De quoi rassurer pour prendre la suite de Codie Taylor (31 ans, 72 sélections) et Dane Coles (35 ans, 82 sélections).

Au sein d'une première ligne loin d'être rassurante, particulièrement contre une sélection du type sud-africain, le joueur des Chiefs a apporté toute sa puissance. C'est d'ailleurs cet aspect qui a été précieux contre les Boks. En défense, il aura largement participé à contenir les assauts sud-africains. En attaque, sa qualité première aura été appréciée des supporters néo-zélandais. Isa Nacewa, ancien centre des Blues et du Leinster, exprimait ceci sur le plateau de Sky Sports NZ : "Sa capacité à gagner la ligne d'avantage, à prendre des initiatives... Il n'a pas peur des contacts." A tel point qu'il parvint à inscrire un essai en puissance, mais non sans agilité. Pour résister au plaquage de Lukhanyo Am, meilleur Bok de ce test, il l'a d'abord affronté, avant de pivoter pour finir dans l'en-but. Cet essai concrétisait une longue domination des All Blacks, et leur offrait un break.

Et pour prolonger l'analyse, sur les fondamentaux du poste, Samisoni Taukei'aho a également été au rendez-vous. En touche, secteur dans lequel il était scruté, il a assuré. En témoignent ces différents chiffres : alors que contre l'Irlande, la touche néo-zélandaise avait un taux de réussite de 80%, ce samedi il était de 88%. Et le natif de Tongatapu (Tonga) a trouvé preneur sur 14 lancers sur 16. "Il trouve la cible en touche, répète les efforts, et parvient à faire toujours plus à chaque match", poursuivait Isa Nacewa,

Isa Nacewa était d'ailleurs catégorique au sujet de l'habituel numéro 2 : "À mes yeux, il doit démarrer. On lui a donné l'opportunité et il ne s'est pas caché, dans un des lieux les plus dangereux sur Terre !" Celui qui a éclos l'année de ses 20 ans avec Waikato puis les Chiefs, a eu une de ces ascensions tardives. Il n'a été international pour la première fois qu'en août 2021 (contre l'Australie, 33-25). Mais cela en fait un joueur bien plus complet aujourd'hui. Alors qu'il éprouvait de sérieuses difficultés dans l'exercice du lancer en touche, il l'a énormément travaillé à l'aube de la saison 2021 de Super Rugby pour en devenir une référence. La comparaison avec Joseph Dweba, sorti dès la 30e minute à Johannesburg, est d'ailleurs révélatrice. Finalement, peut-être que cette période difficile aura eu du bon chez les All Blacks...

Contenus sponsorisés