• Max Auriac - Colomiers
    Max Auriac - Colomiers

Colomiers relève la tête en s'imposant sur le fil contre Grenoble

Le | Mis à jour

PRO D2 - Colomiers s’est imposé ce vendredi soir face au FC Grenoble, sur sa pelouse de Michel-Bendichou. Dans un match sans grandes envolées, la Colombe a su prendre le meilleur sur son adversaire pour relever la tête et rester dans le haut du tableau, après deux défaites consécutives. La réussite au pied des buteurs ainsi qu’un essai de Pimienta ont été les clés de ce succès à l’arraché (19-18).

De l’air pour la Colombe. Les Columérins de Julien Sarraute peuvent souffler. Dans le dur depuis le revers à la maison contre Montauban, ils ont acquis un précieux succès (19-18) ce vendredi 25 novembre, face à une jeune équipe de Grenoble venue leur mettre des bâtons dans les roues. Grâce à la réussite de leurs buteurs et à un essai de Paul Pimienta, les hommes de Julien Sarraute empochent donc les quatre points de la victoire au stade Michel-Bendichou, leur permettant de rester dans le top 6 du championnat. Pour les Isérois, en revanche, c’est une fin de série, eux qui restaient sur quatre victoires de suite.

S’ils mettaient plus facilement la main sur la gonfle au début du match, Anthony Coletta et ses partenaires se montraient quelque peu imprécis. La pelouse, grasse et mouillée après les pluies de la journée, ne laissait que peu de place à la vitesse de Saurs et Rokoduguni… Côté visiteurs, en revanche, on ne se faisait pas prier. Pas vraiment brillants, les hommes de Fabien Gengenbacher se montraient néanmoins opportunistes, profitant notamment de la bonne fortune de Thomas Fortunel face aux poteaux. Le demi d’ouverture ouvrait la marque à la 8e minute (3-0), avant d’enquiller une nouvelle pénalité après le quart d’heure de jeu (6-0).

Des buteurs en réussite, Pimienta seul marqueur d’essai

Mais en face de lui se trouvait Thomas Girard. Et, si l’expérience à l’ouverture ne sera que de courte durée pour l’habituel arrière (il sortira en fin de première mi-temps), son sang-froid devant les perches permettait aux siens de rester dans la partie (3-6, 22e), quand bien même son vis-à-vis récidivait rapidement (9-3, 25e). Or, après un nouveau duel de pénalités, la Colombe prenait la tête pour la première fois de la rencontre. À la suite d’un bon travail de ses avants, le centre Paul Pimienta s’engouffrait dans la muraille iséroise, aplatissant l’unique essai du match (32e). Après la transformation, cela faisait 13 à 12.

Au retour des vestiaires, les locaux se montraient supérieurs à leurs opposants. Profitant de l’indiscipline de ces derniers, ils creusaient l’écart grâce à la botte de Max Auriac, remplaçant Girard dans l’exercice (19-12, 50e). C’était sans compter la réussite de Fortunel, lequel maintenait les siens à flots avant de passer le relais - avec réussite - à Corentin Glénat (19-18, 65e). Pas de quoi rassurer Julien Sarraute, encore marqué par les deux défaites consécutives des siens, là où le FCG restait sur quatre succès… "On verra à la fin", répondait-il froidement à nos confrères de Canal +, lorsque ces derniers le questionnaient sur le bon état d’esprit de ses hommes.

Autant dire que, ce vendredi soir, seul le résultat importait. Cela tombait bien. Dans une fin de partie parsemée d’accrochages, de ping-pong rugby et d’imprécisions techniques, la Colombe parvenait à conserver son petit point d’avance (19-18). Suffisant pour relever la tête, et envisager la prochaine journée toujours au chaud dans le top 6, aux côtés de Grenoble et Agen. La semaine prochaine, les Columérins tenteront d’enchaîner à Aurillac, alors que les Isérois recevront Biarritz, pour un match qui sent bon le haut du tableau.