• Pro D2 - La joie des Agenais après l'essai de Jean-Marcelin Buttin
    Pro D2 - La joie des Agenais après l'essai de Jean-Marcelin Buttin

Agen fait tomber Biarritz à Aguiléra

Par Mathias Merlo
Le | Mis à jour

PRO D2 - Pour clôturer la 7e journée de Pro D2, le SU Agen a réalisé le gros coup de la soirée en s'imposant sur la pelouse du Biarritz olympique (15-18). C’est déjà la troisième victoire des Agenais à l’extérieur cette saison.

Agen a le goût du voyage, et le montre chaque semaine. Vingt-deux après, les Lot-et-Garonnais ont gagné à Aguiléra ! Face à un Biarritz olympique sur une bonne dynamique (un nul et deux succès sur les trois dernières rencontres), les Agenais réussissent ainsi la passe de trois victoires de rang après avoir fait tomber Rouen et Aurillac.

Pas mal de choses à dire suite aux résultats du soir... ?https://t.co/YE1CaRc76A

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) October 14, 2022

La bande à Bernard Goutta a trouvé la recette hors d’Armandie. Ils ont fait preuve d’un réalisme froid derrière un Etcheverry des grands soirs. À la suite d’un coup de pied de Bellot derrière un maul, le Bayonnais a été plus vif à la course que Barry. Biarritz était douché, après un premier quart d’heure dominé de la tête et des épaules (0-7, 14e).

Le plan était clair : les Agenais ont pris le parti de laisser le cuir à leur hôte pour mieux contrer. Et, derrière un rideau défensif hermétique, le SUA a su également profiter de la maladresse des Biarrots. Par deux fois, Germain a trouvé la faille sans pouvoir en faire profiter ses partenaires. À force de taper à la porte, Tchelidze l’a ouverte avec une charge dévastatrice à cinq mètres de l’en-but. Avec son premier essai en professionnel, le Géorgien a pensé qu’il avait débloqué les siens (5-7, 35e). Mais, l'indiscipline a continué à coûter cher aux Basques (5-10, 40e).

En double infériorité numérique, Agen a fait parler son cœur !

L’entame de deuxième acte était un résumé du scénario de la rencontre. Biarritz a monopolisé le ballon… pour se faire punir par les gratteurs lot-et-garonnais ! Vincent a continué à récompenser le travail de son paquet d’avants (5-13, 47e). Germain a vite répondu pour calmer la tension qui montait ardemment dans les travées d’Aguiléra (8-13, 54e).

Pour doucher l’espoir des Basques, Etcheverry a fait parler ses jambes. Après un échange au pied entre les deux équipes, l’ailier a décidé de remonter le cuir avec une facilité déconcertante. Il s’est joué de Soury, et au terme d’une course de trente mètres, le môme de Bayonne a servi sur un plateau Buttin (10-18, 55e). Les têtes basques ont commencé à se baisser devant l’efficacité des Agenais. Le suspense paraissait loin…

Alors, les équipiers d’Erbani ont décidé de se corser la fin de rencontre. Pour un plaquage haut sur Germain, Lombard-Buret a écopé d’un carton jaune. Sur la penaltouche, le maul du BO s’est mis en mode rouleau-compresseur. Samuel Nollet était pris la main dans le sac par l’arbitre de la rencontre qui n’a pas hésité à mettre en pratique la double-peine : essai de pénalité et carton jaune (15-18, 65e).

Avec un bon quart d’heure à jouer, et plus de huit minutes à 15 contre 13, le BO n’a pas été en capacité de faire plier une autre fois les pensionnaires d’Armandie. Avec cette défaite, les ouailles de Matthew Clarkin n’ont pas bonifié leur succès à Montauban. Avec ce bonus défensif, ils s’enfoncent dans le ventre mou (9e). Le SU Agen s’installe quant à lui dans le trio de tête (3e) avant son choc au sommet à Mont-de-Marsan.