Icon Sport

Oyonnax suit le rythme infernal des Montois

Oyonnax suit le rythme infernal des Montois

Le 26/11/2021 à 22:29Mis à jour Le 26/11/2021 à 22:43

PRO D2 - Oyonnax enchaîne une 4e victoire de rang en s’imposant à Agen 14-19, dans la dernière rencontre de la 12e journée de Pro D2. Une victoire qui permet à l’USO de devenir le rival numéro un du Stade-Montois, et qui confirme la très bonne forme d’une équipe plus que jamais prétendante à la remontée en Top 14. Pour Agen en revanche, c’est la lutte pour le maintien qui est dans les esprits.

On se doutait qu’Oyonnax serait une fois encore une équipe redoutable cette saison dans l’antichambre du Top 14. Mais pour réussir à suivre le rythme infernal imposé par le leader Mont-de-Marsan, l’USO devait poursuivre sa remarquable série d’invincibilité sur la pelouse d’Agen. Une performance réussie de haute-lutte, en s’appuyant sur ses qualités défensives, et dans des conditions difficiles. Les Oyomen peuvent maintenant voir venir l’hiver avec énormément d’ambitions pour la suite …

On se doutait qu’Oyonnax serait une fois encore une équipe redoutable cette saison dans l’antichambre du Top 14. Mais pour réussir à suivre le rythme infernal imposé par le leader Mont-de-Marsan, l’USO devait poursuivre sa remarquable série d’invincibilité sur la pelouse d’Agen. Une performance réussie de haute-lutte, en s’appuyant sur ses qualités défensives, dans des conditions difficiles. Les Oyomen peuvent maintenant voir venir l’hiver avec énormément d’ambitions pour la suite …

Si les attaquants oyonnaxiens ont eu très peu de ballon a se mettre sous la dent dans cette rencontre, la meilleure défense du championnat a une fois encore fait montre de ses qualités. Avec deux occasions intéressantes en première période, les Agenais ont multiplié les temps de jeu dans les 22 mètres adverses, pour autant d’échec face au mur dressé par les hommes de Joe El Abd. Seul quelques fautes ont donc permis à Thomas Vincent d’inscrire les premiers points des locaux, sur deux pénalités, auxquelles Jules Soulan a répondu à chaque fois instantanément.

Mais si sous une pluie fine, les occasions de jouer au large se sont montrées rares, Oyonnax a fait le choix de chercher les touches en fin de premier acte, pour forcer le verrou des Lot-et-Garonnais. Avec succès, juste avant la pause, moment où le maul Oyonnaxien est entré dans l’en-but adverse, récompensant son talonneur Teddy Durand du premier essai de la rencontre. Au SU Agen les intentions de jeu, mais à Oyonnax le premier break du match donc, renforcé par la transformation de Jules Soulan, qui a envoyé les deux équipes aux vestiaires sur un avantage de 7 points en faveur de son équipe (6-13).

Les intentions pour Agen, l’efficacité pour Oyonnax.

Si l’USO n’a pas fait valoir ses qualités de deuxième attaque du championnat face à de courageux agenais, les Oyomen ont tout de même démontré qu’il n’était pas un dauphin par défaut. Fort et appliqué en défense, seule la conquête aurait pu être un peu plus efficace encore pour faire la différence dans cette rencontre. Face au vent, Agen a mis près de 15 minutes a retrouver le camp adverse et a profité d’une erreur de Sanday, sur un jeu au pied rasant dans l’en-but, pour réduire l’écart par Loris Tholot (11-16, 58e). Relancé, les hommes de Sylvain Mirande ont alors essayé de remettre la main sur le ballon, dans le sillage d’une mêlée conquérante.

Avec une nouvelle pénalité de Vincent, Agen a finalement à peine fait douter les Aindinois, sûrs de leurs forces et qui ont maitrisé la fin de rencontre. Avec une ultime pénalité de Le Bourhis, entré en jeu, Oyonnax a remporté, sans vraiment trembler, cette rencontre, malgré une ultime tentative adverse juste avant la sirène. Une performance imparfaite mais couronnée de succès des Oyonnaxiens, qui laissent tout de même le bonus défensif et des regrets aux Agenais. Avec un peu plus de réussite au pied (deux échecs de Thomas Vincent) et un peu plus d’ambition, les Lot-et-Garonnais aurait pu faire mieux, en se donnant un peu d’air au classement.

Avec une 4e victoire à l’extérieur cette saison, Oyonnax reste un très solide dauphin, à 5 points de Mont-de-Marsan au classement (42 points). L’USO, qui peut continuer sa belle série d’invincibilité dès vendredi prochain (19h30), avec la réception d’Aurillac dans son stade Charles-Mathon. Pour Agen, la saison cauchemar suit son cours, avec déjà une 4e défaite à domicile. Et l’horizon ne semble pas se dégager pour les Lot-et-Garonnais, qui vont a nouveau recevoir un cador du championnat pour la prochaine journée. C’est cette fois Colomiers, 4e du classement, qui se rendra du côté du stade Armandie.

Contenus sponsorisés