Icon Sport

Les Oyomen veulent encore "progresser pour chercher l’excellence"

Les Oyomen veulent encore "progresser pour chercher l’excellence"

Le 19/11/2021 à 08:51Mis à jour

PRO D2 - Victorieux (30-21) de l’Aviron Bayonnais, ce jeudi au stade Charles-Mathon, Oyonnax a confirmé une fois de plus sa montée en puissance. Les Oyomen semblent plus armés que la saison passée et ne cachaient pas leur satisfaction d’avoir réussi à s’imposer face aux Basques, tout en donnant la sensation d’en avoir encore sous le coude.

“Qui ne veut pas être premier", lance en souriant Adrien Bordenave à l’issue de la rencontre, lorsque l’on fait remarquer au pilier que le succès acquis face à l’Aviron permet à Oyonnax de monter provisoirement sur la première marche du classement. Les Oyomen sont en effet sortis victorieux de ce duel au sommet qui a ouvert le onzième acte de PRO D2 et le troisième bloc de la saison, faisant preuve de maitrise malgré la belle adversité, tout en donnant la sensation d’avoir encore une grosse marge de progression. "On retient la victoire contre une grosse équipe de Bayonne. Cela fait plaisir, on l’avait bien préparée et on a fait un bon match malgré pas mal de petites erreurs que l’on peut gommer. Cela montre le niveau que l’on peut avoir. Cela a été un match rude et on a été vraiment au niveau", poursuit Adrien Bordenave.

Voilà pourquoi la satisfaction régnait après ce succès, avec une volonté affichée de montrer que l’équipe haut-bugiste reste perfectionniste. "Ce n’est pas une soirée parfaite, ça l’aurait été avec un 5-0 (bonus offensif et pas de bonus pour l’adversaire, ndlr) mais ce 4-0 on l’aurait pris avant le match, alors mission accomplie", se réjouit Joe El Abd, qui poursuit. Je suis un entraineur très très fier de l’équipe. On bosse dur la semaine et avoir une récompense comme celle-là, c’est bien et c’est aussi encourageant. Aujourd’hui, tu penses que l’on a bien joué mais on a une marge de progression énorme. Il ne faut pas en rester là. On sait que l’on vaut encore plus que ça. On veut continuer à progresser pour chercher l’excellence. On va voir ce que ça donne d’ici la fin de saison, c’est assez excitant de travailler avec ce groupe."

"L’objectif est vraiment d’être dans les deux pour s’éviter un match de plus"

Si dans le contenu Oyonnax a été plus indiscipliné que de coutume ou que la touche est apparue moins sereine, les 5 400 personnes présentes à Mathon ont relevé un état d’esprit conquérant et une solidarité sur les efforts défensifs, véritables reflets d’un certain état d’esprit, permettant de résister aux réactions basques pour offrir un troisième succès de rang. "On a maitrisé le match et je pense que l’on peut faire mieux. Ce match, on mérite de le gagner du début à la fin. Autant on a été surpris à Rouen dans l’intensité et l’envie qu’ils ont mis, mais aujourd’hui (jeudi, ndlr), on avait l’envie et on n’a, je pense, jamais été mis en difficulté", analyse Charlie Cassang, dont l’équipe affiche désormais un bilan de 8 victoires pour 3 défaites (2e attaque et 1ère défense) alors que débute déjà le deuxième tiers de la saison régulière.

Pro D2 - Charlie Cassang (Oyonnax) face à Bayonne

Pro D2 - Charlie Cassang (Oyonnax) face à BayonneIcon Sport

Le demi de mêlée aindinois apprécie la belle entame de bloc "qui met en confiance" avant d’aller à Agen "pour essayer de gagner". Et il relève lui aussi "cette grosse marge de progression pour monter "step by step" jusqu’à la fin de saison. Car j’espère que l’on va accrocher ce haut de tableau pour ne pas le lâcher jusqu’à la fin. L’objectif est vraiment d’être dans les deux pour s’éviter un match de plus… Il reste encore pas mal de matchs pour rester dans ces deux-là. On va s’accrocher. On peut déjà être satisfait de ce que l’on a fait. Mais il faut rester humble." Le constat veut tout de même qu’Oyonnax affiche désormais 38 points (contre 40 points la saison passée) après 11 rencontres, et a retrouvé de la solidité à domicile (5 victoires en 6 matchs) avec 35 points inscrits en moyenne et déjà 23 essais marqués à Mathon.

Contenus sponsorisés