Icon Sport

Le SA XV ressuscité, Nevers coule, Biarritz domine... Les enseignements de la soirée

Le SA XV ressuscité, Nevers coule, Biarritz domine... Les enseignements de la soirée
Par Rugbyrama

Le 05/03/2021 à 21:15Mis à jour Le 05/03/2021 à 21:22

PRO D2 - Soyaux-Angoulême garde espoir après une victoire folle en Provence, le BO fait craquer Valence-Romans et Nevers sombre durement à Rouen... Découvrez les enseignements de la de Pro D2 pour la 22e journée.

Biarritz fait craquer Valence-Romans

Troisièmes du classement, les Biarrots se devaient de s'imposer chez le promu pour suivre le rythme imposé par Vannes et Perpignan, vainqueurs hier. C'est chose faite après cette victoire acquise avec puissance (22-42). Dès le premier acte, la domination des Basques leur permet d'occuper le terrain des Drômois durant la majeure partie du temps. Malgré la botte de Chouvet (17 points ce soir), c'est Biarritz qui fait la course en tête après deux essais en bout de ligne. Le second, signé Dyer, est litigieux. Il semble que Perraux commet un en-avant sur un plaquage, qui permet à Saili de récupérer le ballon. Faute que l'arbitre ne juge pas "évidente". À la pause, le BO est devant de quatre points (9-13).

Regonflé, VRDR débute fort le second acte et inflige un 13-0 aux Biarrots, grâce notamment à un essai de Sawailau (22-13). Mais très vite, les Rouge et Blanc reprennent le dessus et, grâce à leur puissance, inscrivent un essai de pénalité. Une action qui sonne la fin des espoirs de Valence-Romans qui en plus encaisse un carton jaune. Biarritz déroule ensuite et empoche finalement le bonus offensif (42-22).

En infériorité numérique, Béziers s'impose à Montauban

Dans ce choc du milieu de classement entre le 8e (Montauban) et le 9e (Béziers), les deux équipes ont livré une bataille acharnée, pour cette 22e journée de Pro D2. À domicile et en supériorité numérique dès la 8e minute, après l’expulsion du demi d’ouverture de Béziers Romain Uruty, les Montalbanais se sont pourtant inclinés. Au cours d’un match nettement dominé par Montauban en première période, la deuxième est tout autre. Béziers s’accroche et fait basculer la rencontre en fin de match. Trois essais de chaque côté mais au final, c’est bien Béziers qui s’impose 30 à 27, sur la pelouse de Sapiac et qui met fin à la série de quatre succès de rang des locaux.

Nevers sombre à Rouen

Nevers enchaîne la passe de cinq... Celle des cinq matchs de suite sans victoire. Plus inquiétant encore, c'est même de l'impuissance qui s'est senti côté Neversois. Incapables de marquer le moindre point en première période, les actuels 6e du classement ont encaissé un lourd 28-0 avant d'inscrire leur premier essai du match. Signe de la fébrilité des hommes de Xavier Péméja, les deux premiers essais "casquette" encaissés en début de partie. Surano inscrit ensuite le troisième essai des siens avant la mi-temps.

Nevers a donc réagit en fin de match, avec deux essais en quelques minutes, qui ont relancé le suspense et surtout enlevé le point de bonus offensif à Rouen. Mais malgré tout, l'USON s'incline (28-5) et voit Grenoble notamment se presser dans le rétroviseur. La course au Top 6 est encore pleine de suspense.

Soyaux-Angoulême ressuscité

Incroyable retournement de situation à Maurice David. Les Angoumoisins sont venus s'imposer à la dernière seconde sur la pelouse de Provence après un match qui s'est débridé en seconde période. Après un duel de buteur entre Massip et Ugalde, et un drop de Radosavlevic, c'est le SAXV qui frappe en premier avec un essai de Kessler (61e). Provence réagit sur sa pelouse grâce à Charlat (70'). Devant de cinq petits points après ce chassé-croisé, les joueurs de Fabien Cibray font finalement craquer en fin de match. Pleins d'abnégations et de caractères, les joueurs de Vincent Etcheto inscrivent l'essai de la victoire sur la sirène et s'imposent pour la deuxième fois de la saison à l'extérieur. Ils reprennent aussi espoir dans la course au maintien.

Carcassonne sur le fil devant Aurillac

Après un match irrespirable entre le 11e et le 12e du classement, c'est finalement Carcassonne qui s'en sort d'une courte tête face à Aurillac (12-14). Une victoire qui éloigne les Audois de la course au maintien. Pourtant, c'est Aurillac qui a fait la course en tête durant toute la partie. Après un duel de buteur en début de partie, Aurillac marque le seul et unique essai du match grâce à la troisième réalisation de la saison d'Albert Valentin. Dans un match fait d'engagement, Carcassonne s'en remet à son buteur, Romuald Séguy, qui inscrit la totalité des points de son équipe.

Au final, l'ouvreur inscrit cinq pénalités dont une dernière juste avant la sirène, qui permet aux canaris de passer devant et de s'imposer (15-14). Aurillac peut nourrir des regrets, d'autant plus que les Cantalous ont raté une pénalité quelques secondes avant celle de Séguy. Carcassonne reste invaincu à Albert Domec.

Contenus sponsorisés