Icon Sport

Biarritz a eu chaud pour s’imposer contre l’ASBH

Biarritz a eu chaud pour s’imposer contre l’ASBH

Le 19/09/2020 à 22:57Mis à jour Le 19/09/2020 à 23:17

PRO D2 - Ce samedi soir, la 3e journée de Pro D2 a vu Biarritz dominer Béziers sur le score de 24-21. Rayon bonus, les Héraultais auraient pu glaner davantage que ce petit point, eux qui ont fini à 15 contre 13. Les conditions très basques (pluie en alternance) ont évidemment rendu le le premier acte brouillon avant de devenir fou après la pause.

9-6 à la pause en faveur du BOPB, ce choc de prétendants a évidemment accouché d’un premier acte des plus modestes. Les fautes au sol tant à la mode en ce début de saison ont été toujours aussi présentes quand les maladresses avec ballon mouillé ont été légion. Bosch et Latorre ont eu une responsabilité accrue, tant dans la pression au pied que face aux poteaux pour récompenser les dominations des leurs. Aucune pénal’touche n’a fait mouche lors de cette première mi-temps, malgré quelques occasions pour les coéquipiers des talonneurs Da Ros ou Pinto Ferrer.

Après les 40 premières minutes, la rencontre s’est heureusement emballée. Dans tous les sens ! Dès la 51e, le premier essai (de pénalité) signé ASBH après un maul productif et mis à mal par Millar a fait écoper au première-ligne d’un carton jaune, ouvrant ensuite des espaces.

Mais la réaction a été basque. Cinq minutes plus tard, le talonneur Da Ros après pénal’touche a eu la bonne idée de marquer en force l’essai de la riposte. Mais l’ancien N°2 de Brive a eu la mauvaise idée de recevoir un carton rouge après un coup de boule de suite après son essai. Il y a aussi eu un double carton jaune dans chaque camp après une mini bagarre !

Bosch n’a pas manqué la balle de match

Alors qu’Uruty a permis aux Héraultais de repasser devant (16-14), les Biarrots ont été magnifiques avec une action de trois-quarts du même acabit. Une relance et passe de Lucu plus tard, Artru a changé la donne ! L’ailier a déposé son vis-à-vis d’un cad’deb avant de servir au cordeau et sur un pas Perraux venu à hauteur. Cet essai et ce score (21-16) ont pourtant encore connu une superbe riposte avec l’essai de Gimeno de… Béziers. L’international espagnol a marqué après un cad’deb au près et une feinte de passe pour un 21 partout à fort suspense !

La balle de match ? Béziers en aura disposé d’une dans les arrêts de jeu mais sans succès, au contraire de Bosch qui à la 78e minute, a passé cette pénalité du 24-21 final, synonyme de victoire à l’arraché des Rouge et Blanc et d’un maigre bonus défensif de consolation pour les joueurs d’Aucagne.

Lors de la prochaine journée et pour achever ce bloc, Biarritz voyagera à Rouen quand Béziers recevra Grenoble.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés