Icon Sport

Pro D2 - Roméo Ballu (Béziers), un phénomène à l'aile

Ballu, un phénomène à l'aile
Par Rugbyrama

Le 30/08/2018 à 16:08Mis à jour Le 30/08/2018 à 16:25

PRO D2 - Fort de son début de saison canon, Roméo Ballu s’est révélé être l’une des pépites du championnat. L’ailier de l’ASBH, qui vient d’inscrire un triplé face à Massy, s’épanouit pleinement dans ce club "familial".

C’est une réalité aujourd’hui, le Pro D2 est devenu un véritable tremplin pour les jeunes joueurs en quête d’expérience. Des espoirs de grands clubs qui partent souvent à la découverte de l’antichambre du Top 14 pour y trouver du temps de jeu, les exemples sont légion. C’est le cas de Roméo Ballu, l’ailier de 22 ans très puncheur de l’AS Béziers, dont on parle beaucoup depuis quelques temps, encore plus depuis son mémorable triplé face à Massy vendredi dernier. Dans l'Hérault, l’ancien Toulonnais semble avoir trouvé le parfait équilibre entre compétition et plaisir. "Je suis venu à Béziers parce que Toulon ne donnait pas sa chance aux jeunes et j’ai fait le bon choix. Ici, j’ai trouvé un club très familial dans lequel jouait déjà Thomas Hoarau ( numéro 8 de l’ASBH formé à Toulon N.D.L.R) et qui me permet grâce à la découverte du Pro D2 de progresser énormément, explique le natif de Marseille. Du coup je suis comblé car tout se passe se passe au mieux, j’adore ce club! "

" Je joue un maximum l’évitement car je ne suis pas très costaud "

Un enthousiasme débordant pour cet ailier somme tout robuste ( 1m80 pour 90kg), qui a jusqu’ici eu un parcours pour le moins atypique. "Je suis d’abord passé par le rugby le rugby à XIII à Marseille avant de venir au XV car il y avait plus d’opportunités. J’ai ensuite rejoint les espoirs Toulon puis ceux de Béziers l’an passé, même si j’ai pu jouer aussi avec la Marine Nationale grâce à une convention spéciale", détaille le jeune biterrois. D’ailleurs, ce n’est pas anodin si le modèle de Roméo Ballu est une star du… XIII. En effet, il s’agit de Shaun Johnson, la vedette des Warriors d’Auckland, souvent reconnue comme le meilleur joueur de la NRL grâce à ses appuis exceptionnels et dont les exploits tournent en boucle sur YouTube. "C’est un joueur fantastique dont je m’inspire beaucoup pour jouer sur l’évitement ", avoue Ballu.

Et voilà qui explique aussi son profil, à savoir un style très puncheur et doté d’appuis et d’une vitesse très intéressants. Mais le biterrois sait aussi mettre la tête : "Je joue un maximum l’évitement car je ne suis pas très costaud comparé à d’autres ailiers, mais je n’ai pas peur d’aller au contact dès qu’il faut s’employer ", exprime t-il avec entrain. Un joueur de caractère, ce qui a plu à l’ASBH.

Révélation de l’année

Justement, son entrain et ses qualités physiques forment un alliage explosif, que les entraîneurs biterrois ont su repérer. Ballu l’explique: "je faisais de bons matchs avec les espoirs du club alors le staff de l’équipe première m’a donné ma chance en fin de saison dernière. Cette saison on compte sur moi et grâce à quelques absences j’ai pu fait mes débuts dans le costume d’un titulaire." Et quels débuts! Déjà quatre essais en huit apparitions l’an passé et surtout un triplé retentissant face à Massy pour son deuxième match de la saison. Une scène revient d’ailleurs à l’esprit dans ce match abouti qui pourrait lui faire changer de statut, celle de son deuxième essai.

" Tout le mérite revient à mes partenaires "

A la 55ème minute de jeu, alors que les rouges et bleus mènent par le plus petit des écarts, le joueur de 22 ans est servit sur son aile, franchit grâce à un bon décalage avant de se retrouver face au numéro 8 massinois, qu’il dépose littéralement d’un cad-deb’ d’école, plein de punch. Edifiant. Modeste, le principal intéressé ne fait pas trop attention aux louanges à son égard et préfère féliciter le collectif. "J’ai juste fini le coup face à un adversaire bien plus lent que moi, tout le mérite revient à mes partenaires qui ont fait le gros de l’action " Pas sûr que les spectateurs du Stade de la Méditerranée soient d’accord avec cette analyse, eux qui se sont levés comme un seul homme après l’accélération foudroyante de leur jeune ailier.

" Je ne pense qu’à l’ASBH pour l’instant"

Des qualités qu’il peaufine tous les jours au contact de ses "grands frères" Ratini (désormais licencié de Béziers) et Rawaca et qui pourraient lui permettre de viser très haut. "Je ne pense qu’à l’ASBH pour l’instant car je me sens bien ici et que j’ai encore beaucoup de choses à prouver. Aujourd’hui mon but est je jouer un maximum et d’acquérir le plus d’expérience possible, tout en aidant mon club à faire une belle saison", avoue l’ancien Toulonnais, avant de reprendre : "mais si tout se passe bien, on verra pour aller plus haut plus tard. En tous cas, Béziers peut être un formidable tremplin pour y parvenir."

Le chemin est encore long mais Roméo Ballu dispose à coup sûr de toutes les qualités pour connaître un jour les échelons supérieurs. Les joueurs de Massy peuvent en témoigner.

Par Théo Fondacci

Contenus sponsorisés
0
0