Icon Sport

Pro D2 - Nevers se reprend contre Colomiers, Aurillac bat le leader bayonnais

Nevers se reprend avec le bonus contre Colomiers, Aurillac bat le leader bayonnais
Par Rugbyrama

Le 01/03/2019 à 22:13Mis à jour Le 02/03/2019 à 18:35

PRO D2 - Pour cette soirée du vendredi 1er mars 2019, comptant pour la 23ème journée, toutes les équipes à domicile ont gagné, sauf Provence défait de un petit point face à Soyaux-Angoulême. Aurillac réalise l'exploit et bat le leader bayonnais. Nevers prend la tête du championnat.

Bourg-en-Bresse - Brive : 31 - 27

Victoire dans les ultimes secondes pour Bourg-en-Bresse (31-27) dans une rencontre rythmée par un chassé-croisé incessant, grâce à un essai de l'ailier Burgien Pierre Santallier (80ème).

Après une première période soutenue, dominée par des Brivistes solides sur le plan physique et gagnant des duels, les Corréziens malgré deux infériorités numériques, ont concrétisé leur offensives avec notamment un essai en force de Thomas Acquier (13-17, 40 ème). C'était sans compter sur l'abnégation des Aindinois, besogneux et désirant rester maîtres à domicile.

Le deuxième acte donnera lieu à une succession de fautes, même si Fabien Perrin fera admirer la justesse technique des lignes arrières Burgiennes, c'est bien Brive qui sera devant au tableau d'affichage grâce à l'impeccable Thomas Laranjeira (5/5, 26-27, 76 ème). Dans un dernier sursaut d'orgueil, Marcel-Verchère exultera grâce à un essai en bout de ligne de Pierre Santallier, les Bressans peuvent lever les bras avec fierté.

Succès prestigieux pour l'USB qui du coup d'extirpe de la zone rouge tandis que les Corréziens encore maladroits à l'extérieur, peuvent nourrir bien des regrets en comparaison à une prestation consistante, mais mathématiquement limitée avec ce maigre bonus défensif.

Vidéo - Victoire à l'arrachée de Bourg-en-Bresse face à Brive

03:17

Carcassonne - Biarritz : 21 - 20

Carcassonne s'impose au bout du suspense ! Au terme d'une rencontre entre deux outsiders, l'USC a arraché un précieux succès face à Biarritz. D'abord freinés par la maladresse de Gilles Bosch en début de match et un manque de réalisme global, les Audois sont parvenus à faire la course en tête grâce à deux essais de Joël Koffi (20e) et de Steven McMahon (34e) en première période.

En face, le BOPB, plutôt indiscipliné, a mis du temps à réagir. Mais dès le retour des vestiaires, et dans la lignée de l'essai d'Ilian Perraux (42e), les Biarrots sont venus inverser le cours de la rencontre. Sikeli Nabou (55e) a doublé la mise, mais une dernière pénalité de Gilles Bosch en fin de match a finalement fait basculer la balance du côté des locaux. Les hommes de Christian Labit s'assurent le maintien et vont désormais jouer sans complexe sur la fin de la phase régulière. En face, Biarritz connaît un nouveau revers à l'extérieur et semble avoir fait une croix sur sa saison 2018-2019.

Vidéo - Carcassonne s'impose au bout du suspense face à Biarritz

02:58

Nevers - Colomiers : 38 - 12

Après deux sévères revers à l'extérieur, avec 40 points encaissés en moyenne, Nevers avait besoin de se rassurer en retrouvant la pelouse du Pré-Fleuri. Toujours invaincus à domicile, les Neversois ont su rapidement prendre le dessus face à une équipe de Colomiers remaniée après sa victoire précieuse lors de la précédente journée contre Bourg-en-Bresse. Les spectateurs de cette rencontre déséquilibrée sur le papier ont été comblé avec pas moins de 7 essais...et une pluie de cartons.

Plutôt bien en place en début de match, Colomiers craque rapidement sur la première attaque de Nevers. Suite à une pénaltouche, le ballon porté emporte tout sur son passage pour envoyer Genevois derrière la ligne ( 8e). Vaillants, les Columérins se font ensuite contrés par Trainor qui intercepte un ballon dans ses 22 mètres puis file à l'essai en solo (20e). A la peine, Colomiers enchaîne les fautes et M.Ramos sort alors le premier carton jaune contre l'USC ( 27e ). Juste avant la pause, Nevers pousse et les esprits s'échauffent obligeant l'arbitre à sortir un carton de chaque côté. En fin de mi-temps, la formation columérine cède en prenant un nouveau carton ( Dubois ) et sur une série de mêlées, après la sirène, en encaissant un essai de pénalité permettant à Nevers de mener, avec le bonus, 24-0.

Le début de seconde période sera plus terne et marqué par un nouveau double carton sorti par M.Ramos. Nevers inscrit un 4ème essai par Connor ( 60e ) pour asseoir sa domination et son bonus puis se relâche. Colomiers en profite pour marquer ses premiers points avec l'essai de Voretamaya ( 68e ). Les spectateurs assisteront ensuite à 2 nouveaux essais ( un de chaque côté ) et se feront quelques frayeurs en voyant les Columérins menacer le bonus offensif.

Plus solide et appliqué, Nevers s'impose facilement 38-12 avec le bonus malgré une bonne résistance de Colomiers qui a joué une mi-temps à 14.

Vidéo - Nevers assure contre Colomiers

03:20

Provence Rugby - Soyaux Angoulême : 20 - 21

Après s'être offert le scalp de Nevers (40-15) avec le bonus offensif le week-end passé, Soyaux-Angoulême a idéalement clôturé ce bloc en s'imposant sans aucun conteste sur le terrain de Provence Rugby (20-21). Grâce à ce succès, les Angoumoisins se rapprochent encore un petit peu plus d'un maintien qui ne semble désormais plus pouvoir leur échapper et s'invitent dans la course au Top 6. Une performance majuscule pour Soyaux-Angoulême face à des Provençaux qui restaient sur cinq victoires consécutives dont un succès sur Biarritz (23-13), il y a une semaine.

Dans ce match, Soyaux Angoulême a pris l'ascendant d'entrée grâce à Jones qui permettait aux siens de basculer en tête avec un essai transformé et une pénalité (0-10). Derrière, aidés par le vent, les Aixois ont remis les pendules à l'heure grâce au pied de l'artificier Florent Massip. Mais à la pause, c'est Soyaux Angoulême qui a basculé en tête (6-10). En seconde période, Provence Rugby a tenté, dominé et a pris l'avantage pour la première fois du match grâce à deux nouvelles pénalités de Massip (12-10, 50). Mais, Angoulême a tapé du poing sur la table grâce à sa jeune garde. Magnoac a lancé dans un timing idéal Raïvono qui ne se faisait pas prier pour aplatir (12-15, 64). Mais, cet intenable Florent Massip a permis aux Provençaux de recoller, avant que Fidow d'un essai ne redonne l'avantage à Provence Rugby (20-18, 76). Pourtant, les Charentais ont arraché une victoire somme toute logique en fin de match. C'est l'ouvreur Dorian Jones qui d'un coup de pied de près de 50 mètres a libéré toute une équipe (20-21, 80).

Vidéo - Soyaux vient à bout de Provence à l'extérieur

02:44

Vannes - Massy : 26 - 12

Vannes reste dans la course à la qualification en phases finales. Mais que ce fût compliqué pour des Bretons bousculés pendant 70 minutes par la lanterne rouge de PRO D2. Sans afficher une grande maîtrise, le RCV a fait parler sa patience pour s'en sortir. Miraculeusement en tête à la pause (6-5), grâce à huit points laissés en route au pied par Hansie Graff, les coéquipiers d'Anthony Bouthier ont pourtant semblé totalement revigorés dès le retour des vestiaires. Avant de replonger peu de temps après l'essai d'Holder (44e) et la précision de Le Bail face aux perches (45e, 49e).

Massy, qui n'a plus rien à perdre dans ce championnat où sa relégation en Fédérale 1 ne laisse pratiquement aucune place au doute, a fait terriblement souffrir son adversaire. Notamment en conquête. Après plusieurs énormes occasions, Thomas Bordes a douché un public de la Rabine pas franchement rassuré de la prestation des siens ce soir (66e). Même si le RCV a finalement trouvé les ressources pour marquer deux nouveaux essais dans le money-time (70e, 80e), les hommes de Jean-Noël Spitzer ont donné l'impression de ne pas avoir totalement digéré la claque reçue le week-end dernier à Brive (61-14). Ces 4 points de la victoire devraient toutefois clairement accélérer la guérison.

Vidéo - Vannes reste dans la course pour le Top 6

02:25

Aurillac - Bayonne : 41 -27

Bayonne tombe de haut. Seul leader avant cette journée, l’Aviron a lourdement chuté à Jean-Alric. Emmenés par un grand Joris Segonds, auteur de plus de la moitié des points de son équipe au pied (21, 8/9), les Cantaliens ont su concrétiser leurs temps forts et dominer les Basques dans les zones d’affrontements.

Ils auraient même pu rêver d’un bonus s’ils n’avaient pas encaissé deux essais en seconde période (64e, 76e), les deux fois moins de cinq minutes après avoir eux-mêmes marqué (60e, 72e). À cause de cette défaite sèche et lourde, les hommes de Yannick Bru ne sont plus seuls en tête du Pro D2.

Vidéo - L’Aviron a lourdement chuté à Jean-Alric

01:22
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0