Icon Sport

Bilan des clubs - Des hauts et des bas à Mont-de-Marsan

Bilan des clubs - Des hauts et des bas à Mont-de-Marsan
Par Pablo Ordas via Midi Olympique

Le 11/07/2020 à 11:23Mis à jour Le 11/07/2020 à 11:26

Trop irréguliers, les Landais terminent dans le ventre mou du championnat.

Habitué au top 6 et aux phases finales, le Stade montois a connu une saison loin de ses standards habituels. Alternant le bon et le moins bon, les Jaune et Noir n’ont jamais su trouver leur rythme de croisière et terminent ce championnat tronqué à une dixième place, en somme, plutôt logique. Au niveau du bon, on retiendra que les joueurs entraînés par les deux David, Auradou et Darricarrère, ont su remporter trois matchs loin de leurs bases ou maîtriser sans trembler des rencontres face à des gros de ce championnat, ce fut notamment le cas face à Perpignan, fin janvier.

Mais un manque de constance et des contre-performances à domicile, comme cette claque reçue dès la 1re journée, à domicile, face à Aix-en-Provence (12-41), sont venus plomber la saison. "Tout ça laisse un goût d’inachevé, estime Julien Tastet. Nous avions un gros potentiel mais nous ne l’avons pas assez montré. Excepté le premier match, nous faisions vraiment de très bonnes choses mais il y avait toujours un secteur sur lequel nous étions en défaillance : la discipline puis la conquête… Nous n’avons jamais réussi à être bons sur tous les domaines, dans la continuité. Sur la fin, nous étions dans une spirale positive avant l’arrêt des championnats et nous sentions que nous pourrions viser le haut du tableau. Nous avions un calendrier plus favorable sur la fin et une dynamique semblait s’enclencher. Nous ne saurons jamais ce qui aurait pu se passer."

Avec vingt-sept ou vingt-huit pros

Après cet exercice en deçà des attentes de tous, le duo Darricarrère-Auradou n’a pas été reconduit et, l’année prochaine, ce sont deux anciens joueurs qui les remplaceront : Julien Tastet (entraîneur principal) et Rémi Tales (trois-quarts). Les deux garçons devront donc entraîner leurs ex-coéquipiers. "Pour l’instant, ils sont très à l’écoute, sourit l’ancien troisième ligne centre. Dans la relation qu’ils ont avec nous, ils ont compris qu’il y avait un changement de statut et ça facilite la tâche. Ils sont irréprochables dans leurs comportements et dans ce qu’ils font sur le terrain. C’est bien mais vous savez, tout se passe toujours bien en été. On verra lorsqu’il faudra faire la première composition ou après des défaites puisqu’on sera alors davantage sous pression."

Avec une quinzaine de départs à l’intersaison pour moins de dix arrivée, le club des Landes fera confiance à ses jeunes pousses. "Nous allons reprendre avec vingt-sept ou vingt-huit professionnels. Ce n’est pas énorme en soi. On n’aura pas un gros effectif en termes de quantité mais il y a vraiment de la qualité dans ce groupe. Nous ferons aussi la part belle à la formation. Aujourd’hui, on intègre des gamins qui ont à peine 18 ans pour les préparer à très vite postuler. On comptera énormément sur eux tout au long de l’année."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés