Icon Sport

Pro D2 - Soyaux-Angoulême : la course au maintien

Soyaux-Angoulême : la course au maintien
Par Rugbyrama

Le 29/05/2018 à 12:29Mis à jour Le 29/05/2018 à 13:24

Assurés du maintien à 3 journées de la fin du championnat, les joueurs charentais viennent à bout d’une saison en demi-teinte. Rugbyrama revient sur l’année difficile de ce club en restructuration.

La statistique : 661

Seulement 661 points ont été encaissés par cette équipe de Soyaux-Angoulême en 30 matchs. Ce qui en fait la 5e meilleure défense de Pro D2 juste derrière Mont-de-Marsan. Solides et ordonnés les hommes de Julien Laïrle n’ont concédés que 70 pénalités dans toute la saison. Un beau bilan pour cette équipe, encore fraîchement débarquée en Pro D2, qui tentera de s’appuyer sur ses forces défensives pour gagner quelques places au classement la saison prochaine.

La performance : Le procès à domicile de Béziers

Lors de la 20ejournée du championnat, Soyaux reçoit l’équipe de Béziers, en pleine confiance après deux victoires consécutives face à des équipes de haut de tableau (Perpignan et Biarritz). Dès la première minute, Béziers prend l’avantage grâce à une pénalité passée par Munro Lachie, le demi d’ouverture néo-zélandais. La riposte du SAXV ne se fait attendre, à la 3eminute de jeu Lucas Méret passe une pénalité pour revenir à égalité et le premier essai survient 9 minutes plus tard, le numéro 11, Théo Velten, aplatit derrière la ligne. Premier d’une longue série, avec un doublé d’Adrien Ayestaran et un essai de Jean Ric. La domination est totale, Soyaux l’emporte 32-8. Une démonstration du vrai niveau charentais.

Le tournant : La capitulation à Massy

C’est le match qui aurait pu faire basculer la saison de Soyaux-Angoulême. Massy était alors 14e au classement tandis que le SAXV pointait à la 9eplace avec 51 points à 5 unités de la 6e place. Mais à domicile, le club de l’Essonne se montre très efficace à l’image de son capitaine, le troisième ligne Christophe Dessassis, qui inscrit un doublé. Score final 23-14 pour Massy. L’indiscipline charentaise ne permet pas au club de basculer sur le haut du tableau et de prendre un réel avantage sur des équipes comme Nevers ou Bayonne qui n’avaient pas encore pris l’ascendant et qui terminent tout de même devant à la 7e et 8e place du classement.

Victor Lebas de Soyaux au match contre Massy

Victor Lebas de Soyaux au match contre MassyIcon Sport

La déclaration : "Je ne regrette que la fin de saison", Julien Laïrle

Le jeune manager de Soyaux Angoulême est revenu sur la saison en demi-teinte du club. Plutôt réguliers, les joueurs charentais ont alterné entre victoires et défaites jusqu’à la fin de la saison où ils s’inclinent à 3 reprises contre Perpignan, Nevers et Grenoble. Pas assez vigilants sur la dernière ligne droite, l’équipe de Soyaux se fait finalement rattraper. A la 27e journée du championnat, ils campent à la 10e place du classement, et chuteront à la 12e place à l’issue de la 29ejournée pour enfin terminer à la 13e place avec 59 points juste derrière Massy. Avec un total de 13 victoires pour 16 défaites et un match nul, le SAXV est tout de même parvenu à se maintenir en Pro D2 pour la deuxième année de suite.

Julien Laïrle (Soyaux-Angoulême)

Julien Laïrle (Soyaux-Angoulême)Icon Sport

Le joueur : Lucas Méret

Il est sans conteste la recrue qu’il fallait à cette équipe de Soyaux. Arrivé cette saison en Charente, le demi d’ouverture de 23 ans a été un atout précieux dans la course au maintien. 6e meilleur marqueur avec 206 points, il devance, le désormais perpignanais, David Mélé. Une belle performance pour Lucas Méret qui cumule 27 matchs à son actif, dont 20 titularisations.

Lucas Meret

Lucas MeretIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0