Icon Sport

Pro D2 - Montauban officiellement en demie

Montauban officiellement en demie

Le 08/04/2018 à 16:02Mis à jour Le 08/04/2018 à 16:48

Bousculé en première période, Montauban a ensuite déroulé pour s’offrir Dax (30-20) en clôture de la 29e et avant-dernière journée de PRO D2. C’est officiel, l’USM recevra en demi-finale. Et revient à hauteur du leader Perpignan au classement.

Une place de co-leader et un billet direct pour le dernier carré. Montauban fait coup double à l’issue de cette 29e journée. Là est l’essentiel, et tout Sapiac attend désormais de pied ferme, comme l’an passé, cette demi-finale à domicile Mais tout ne fût pas rose pour les coéquipiers de Clément Darbo, mis en difficulté par une équipe dacquoise, certes reléguée, mais sans aucun complexe avant de descendre en Fédérale 1. L’USM a fait la différence au retour des vestiaires, avant de finalement perdre un bonus offensif anecdotique qui lui tendait les bras. Et qui lui aurait permis de prendre, seule, les commandes du championnat.

Montauban a dû s’employer

Un match nul suffisait aux Tarn-et-Garonnais pour valider définitivement leur place en demi-finale. Mais beaucoup d’observateurs s’attendaient à ce que Montauban ne fasse qu’une bouchée de Landais naturellement démobilisés sportivement. Pari perdu. Dax a fait mieux que jouer le jeu, malgré le contexte, pour offrir un vrai duel aux spectateurs de Sapiac. Tout du moins au cours d’une terne première période où le rideau défensif dacquois n’a plié qu’une fois (22e) face aux assauts répétés de Montalbanais toutefois souvent maladroits ballon en main, la pluie n’aidant pas.

Mené 8-6 à la pause mais certainement en surrégime, Dax a finalement explosé en vol au retour des vestiaires, avec trois essais encaissés (43e, 54e, 69e), avant de trouver un second souffle pour sauver l’honneur et planter deux essais dans le money time (72e, 78e). Un ultime essai qui prive d’ailleurs Montauban du point de bonus offensif. Avec davantage de rigueur, l’USM aurait pu décrocher le gros lot : la qualification directe en demi-finale et le fauteuil de leader, aux dépens de l’USAP.

Dax sort par la grande porte

Soucieux de prendre un maximum de confiance avant les phases finales, les hommes du duo Lafond-Whitaker ont simplement fait le job. Mais devront assurément montrer un autre visage lors du (des ?) matches couperet(s) de phase finale. Et même dès le week-end prochain, lors de la J30, sur la pelouse de Biarritz, un potentiel futur adversaire en demie.

De son côté, Dax peut quitter Sapiac avec les honneurs. Pour avoir joué crânement sa chance jusqu’au bout, malgré l’absence d’enjeu. Le poing rageur de Raphaël Saint-André sur la sirène en disait long, d’ailleurs. Le manager landais qui pourrait bientôt voguer vers d’autres horizons. Il a clairement laissé entendre, au micro d’Eurosport, avant cette rencontre, qu’il ne serait pas présent à la reprise des entraînements cet été si le club dacquois n’était pas, une nouvelle fois, sauvé administrativement de la relégation.

Contenus sponsorisés
0
0