Icon Sport

Pro D2 - Forletta : "La demi-finale n’était qu’une étape, pas l’objectif final"

Forletta : "La demi-finale n’était qu’une étape, pas l’objectif final"
Par Rugbyrama

Le 03/05/2018 à 12:23

Dimanche, les Perpignanais ont rendez-vous avec Grenoble à Ernest-Wallon pour la finale de Pro D2. Victorieux de Mont-de-Marsan à Aimé-Giral, les Catalans s’attendent à un match compliqué, mais rêve de Top 14. Match à suivre en direct sur Eurosport 2 dimanche à 15h.

Avec un jour de repos en moins que leurs adversaires les "sang et or" n’ont pas eu le temps de vraiment profiter de la victoire acquise à domicile face aux Montois. "On était très content du résultat, mais il a fallu basculer directement sur la finale, optimiser la récupération et se préparer mentalement." Alan Brazo, comme l’ensemble de ses coéquipiers était déjà tourné vers la finale de ce week-end. Son pilier, Enzo Forletta, relativise aussi la performance des joueurs de Perpignan face à Mont-de-Marsan "Cette demi-finale ce n’était qu’une étape, pas l’objectif final. L’objectif, c’est de rejoindre la première division, pour cela, il nous reste encore une étape à franchir."

Alan Brazo (Perpignan)

Alan Brazo (Perpignan)Icon Sport

Pour franchir au mieux ce dernier palier les Catalans ne vont pas révolutionner leur jeu, au contraire pour le coach des avants, Perry Freshwater, il faut s’appuyer sur ce qui fait la force des Perpignanais, "L’important pour ce match, c’est de faire ce que l’on sait faire. Il faut qu’on soit concentré, sur tout ce que l’on fait pendant 80 minutes. Il faut qu’on arrive à tenir le ballon parce que c’est là qu’on est dangereux. Il faut aussi que l’on reste serein dans tout ce que l’on va tenter."

Perry Freshwater - Perpignan

Perry Freshwater - PerpignanIcon Sport

Les joueurs de l’USAP sont à 80 minutes d’une remontée en Top 14 tant attendu par tout un peuple, mais méfiance, il faudra tout de même se débarrasser de Grenoble vainqueur de Montauban à Sapiac. "Il reste un match à gagner et c’est peut-être le plus dur de l’année." Patrick Arlettaz coach des trois-quarts, s’attend à un combat de tous les instants face aux Isérois.

Patrick Arlettaz (Perpignan)

Patrick Arlettaz (Perpignan)Icon Sport

Pour cette rencontre, qui se déroulera à Toulouse, au Stade Ernest Wallon, les joueurs de l’USAP s’attendent à être soutenu pour un match qui pourrait les envoyer en Top 14. "La ferveur des supporters était incroyable dimanche. Sincèrement, on ne s’attendait pas à autant. On s’attend à voir beaucoup de Catalans dans les tribunes d’Ernest-Wallon ce week-end aussi. On préfère les avoir avec nous plutôt que contre nous (rires)" L’arrière de l’USAP, Julien Farnoux ne se trompe pas, s'ils veulent rallier l’élite et venir à bout de Grenoblois, ils auront besoin de tout le soutien possible en tribune. Nul doute que les supporters seront joués à la perfection le rôle de 16e homme, comme à leur habitude.

Contenus sponsorisés
0
0