Icon Sport

Dachary, déjà la quarantaine à 20 ans

Dachary, déjà la quarantaine à 20 ans
Par Rugbyrama

Le 07/02/2018 à 16:28Mis à jour Le 07/02/2018 à 17:06

Déjà titulaire 13 fois cette saison, Théo Dachary accumule de l’expérience et veut s’aguérir en Pro D2, avant de voir plus haut.

Au coup de sifflet final du derby entre Biarritz et Bayonne, le jeune Théo Dachary qui vient de livrer une bataille de 80 minutes, peut fêter la victoire avec ses coéquipiers du B.O. Cette rencontre lui fait dépasser la barre des 40 feuilles de matchs en Pro D2, impressionnant pour un jeune de 20 ans à peine. La première ? Un soir de septembre 2015, Théo n’est âgé que de 18 ans. Biarritz reçoit Albi. Numéro 22 dans le dos, le trois-quarts centre, originaire de Mont-de-Marsan n’entrera que cinq petites minutes. Le week-end qui suit, il entre à nouveau en jeu, pour une demi-heure de jeu, lors d’un déplacement à Aix. "Au début de la saison, je pensais jouer en Espoirs. Puis, au fil du temps, j’ai été intégré au groupe professionnel et j’ai disputé mes premiers matchs avec les professionnels". Il ajoute : "J’étais fier de porter la tunique du Biarritz Olympique".

Le rugby, il le découvre à Mont-de-Marsan, à l’âge de dix ans. "Tous les week-ends j’étais sur un terrain" explique-t-il, forcément ça aide. Sans passer par un pôle espoirs, Théo Dachary se fait une place dans le monde du rugby et rejoint le Biarritz Olympique en 2015.

Theo Dachary (Biarritz)

Theo Dachary (Biarritz)Icon Sport

Jeune mais lucide sur sa future carrière, le jeune trois-quarts centre du B.O ne veut pas se voir trop beau : "Evoluer à l’échelon supérieur, j’y pense. Pourquoi pas avec Biarritz d’ailleurs mais pour l’instant, c’est trop tôt, j’ai encore beaucoup à apprendre en Pro D2". C’est sans doute pour cette raison qu’il a d’ores et déjà resigné avec le club Basque jusqu’en 2020.

Son premier essai et sa première sélection chez les jeunes

Il y a un début à tout. Le 4 novembre 2016, dans un match compliqué contre Vannes (défaite à domicile 22-23), Théo Dachary s’illustre. Bien servi par son demi de mêlée, il franchit la ligne défensive Bretonne et file inscrire un essai entre les perches. "Cela fait toujours plaisir de marquer, mais ce n’était pas un évènement". Et pourtant, à ce jour, ça reste son seul essai avec les professionnels. Ensuite, tout s’enchaîne très vite pour le jeune Landais, en janvier 2017, il dispute le tournoi des 6 nations -20.

Une nouvelle qui arrive comme "une surprise" pour le joueur : "Je n’avais jamais été sélectionné avant, forcément j’étais heureux". Trois rencontres de haut niveau, dont deux titularisations. Cette année, il n’est plus éligible dans cette sélection de jeune. L’occasion pour lui de se concentrer pleinement sur le championnat avec son club, pour le reste, il a encore beaucoup de temps.

Contenus sponsorisés
0
0