Icon Sport

PRO D2 - Jean-Alric est tombé !

Jean-Alric est tombé !

Le 22/01/2017 à 16:13Mis à jour Le 22/01/2017 à 18:15

PRO D2 - Après deux ans d'invincibilité à domicile et 35 succès de rang, Aurillac est enfin tombé et c'est Oyonnax qui a réussi cet exploit dans les dernières secondes du match. Un essai de Barba a permis aux Oyomen de l'emporter 24-26 et de grimper sur la deuxième place du podium de Pro D2.

Ça n’était plus arrivé depuis novembre 2014 : Aurillac chute à Jean-Alric, face à Oyonnax (24-26). Les Hauts-Bugistes sortent victorieux de ce match à forte intensité physique, et signent l’exploit de cette 18e journée de Pro D2. L’USO s’offre un favori, chez lui. Depuis le début de la saison, et plus encore depuis quelques semaines, le SACA semblait fébrile à domicile. Cette fois, il n'a pas réussi à sauver sa peau. Les 20 premières et les 20 dernières minutes de la partie ont été en faveur des joueurs d’Authier. Avec vaillance et courage, ils ont mis un terme à l’invincibilité des Cantalous dans leur antre.

Les Haut-Bugistes déjouaient toutes les statistiques ce dimanche après-midi : depuis Albi il y a plus de deux ans, aucune équipe n’avait gagné à Jean-Alric. Depuis le 1er avril 2005, Oyonnax n’avait pas remporté de match à Aurillac. Sur le papier, les jeux étaient faits. Mais cette saison 2016-2017 de Pro D2 est imprévisible, indécise, surprenante. De ce point de vue-là, rien d’étonnant à ce que le SACA ne chute dans cet exercice.

Rien d’étonnant non plus lorsque les derniers résultats des Cantalous sont analysés. Ils s’étaient faits peur plusieurs fois dans leur antre : contre Colomiers en octobre, contre Mont-de-Marsan et Vannes en décembre, contre Agen en début de mois. A l’extérieur, rien ne fonctionnait du côté des coéquipiers de Maxime Petitjean. À force, la confiance s’érodait. L’USO en a profité.

Dès le début de cette rencontre, les joueurs de l’Ain sentaient l’exploit possible : ils dominaient les mêlées fermées, avaient la possession du ballon, et n’étaient pas menés au score pendant 37 minutes. Ils y croyaient, pendant quelques minutes. Avant de donner l'impression d'abdiquer.

C’était mal connaître les Rouge et Noir. À l’heure de jeu, ils revenaient petit à petit au score, d’abord grâce à l’essai de Veau (58e), puis celui, salvateur, de Barba (79e). Botica, en joker providentiel, manquait quelques coups de pied cet après-midi, mais pas le dernier, pas celui de la victoire !

Oyonnax a fait chuter Aurillac à Jean-Alric

Oyonnax a fait chuter Aurillac à Jean-AlricIcon Sport

"Il fallait que ça arrive"

C’est comme ça que s’écrivait l’exploit de l’USO. Grâce à la force physique de ses joueurs, à la confiance qu’ils dégageaient, et à la patience dont ils faisaient preuve. Comme ça, et avec le doute qui s’immisçait doucement dans les têtes des Aurillacois. Il fallait aussi ça pour les faire chuter à Jean-Alric.

Il n’y aura pas de 36e match sans défaite dans ce stade pour le SACA. Pas tout de suite. Et pour les Cantalous, une nouvelle saison commençait ce dimanche après-midi. "Tout le monde venait pour gagner, il fallait que ça arrive. On va se remettre au boulot", concédait Thomas Salles au micro de notre consœur d’Eurosport. Lui, l’arrière de 20 ans du coin, se souviendra de son premier match à Jean-Alric.

Le dépit auvergnat tranchait avec la joie oyonnaxienne en fin de match. Parce que ce n’est pas seulement une défaite à domicile que concédaient les coéquipiers de Petitjean. Ils devaient dès maintenant revoir tout leur plan de jeu. Celui qui consistait à jouer les barrages en se contentant de conserver l’invincibilité à Jean-Alric.

Contenus sponsorisés
0
0