Icon Sport

Agen veut garder les rênes

Agen veut garder les rênes
Par Rugbyrama

Le 15/10/2009 à 14:29Mis à jour

Agen a pris seul les commandes du championnat du Pro D2 grâce à une victoire bonifiée à Bordeaux le week-end dernier. Un costume de leader que les Agenais voudront consolider dès ce week-end face à Oyonnax, l'équipe qui les avaient éliminés de la course à la montée l'an passé.

Le SU Agen vit sa troisième saison en Pro D2. Pourtant, le club lot-et-garonnais n'a jamais caché son ambition de rejoindre le Top 14 au plus vite. Si les hommes de Christian Lanta et Christophe Deylaud bataillent toujours dans l'antichambre de l'élite, ils le doivent en partie à… Oyonnax. Le club de l'Ain a en effet réussi à endosser le costume de bourreau en éliminant le SUALG lors des demi-finales d'accession du dernier exercice en terres lot-et-garonnaises. Une énorme surprise, doublée d'une grosse frustration pour des Agenais qui étaient largement favoris et semblaient alors lancés vers le Top 14. Les deux formations vont se retrouver ce week-end lors de la 7e journée du Pro D2. Les troupes de Deylaud et Lanta voudront leur revanche pour oublier ce mauvais souvenir mais surtout pour consolider leur première place.

"Il faut gagner les deux matchs qui suivent"

Pour ne pas connaître une nouvelle désillusion dans la course à la montée, Agen a bien compris qu'il devait accrocher le précieux sésame offert avec le titre de champion de France en fin de parcours. Une première place que le club a acquis seul dimanche face à Bordeaux-Bègles grâce à un succès bonifié. Mais après seulement six journées, l'équilibre est encore fragile et l'avance bien maigre. Le capitaine Adri Badenhorst, deuxième ligne de devoir, ne cachait pas dans les couloirs du stade Chaban-Delmas que le plus dur restait à venir : "Si on a l'ambition de jouer en Top 14, il faut gagner les deux matchs qui suivent." C'est-à-dire à Oyonnax puis face à la Section Paloise à Armandie pour imposer un rythme diabolique aux autres prétendants.

Le déplacement dans l'Ain sera un véritable test. Charles-Mathon est une citadelle toujours difficile à conquérir puisque les protégés de Christophe Urios restent sur une série de 21 rencontres sans défaites à domicile. Agen, qui n'a plus perdu depuis le 30 août, va tenter d'y mettre un terme pour prendre ainsi une belle revanche. Et aussi décrocher un de ses principaux concurrents puisque Narbonne (3e) accueille le dauphin Grenoble (2e) lors de cette même journée.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés