Icon Sport

La fédération anglaise ouvre une enquête pour racisme à Newcastle

La fédération anglaise ouvre une enquête pour racisme à Newcastle
Par Rugbyrama

Le 24/07/2022 à 11:58Mis à jour Le 24/07/2022 à 14:25

PREMIERSHIP - Après les déclarations de Luther Burell, ancien centre de Newcastle, sur des cas de racisme à son encontre au sein de l’effectif, la fédération anglaise a décidé d’ouvrir une enquête cette semaine

"Négro" et "esclave". Ce sont les termes qui auraient été utilisés à l’encontre de Luther Burrell par certains de ses coéquipiers lors de son passage à Newcastle (2020-2022). Libéré fin juin par le club, le centre international (15 sélections) a également déclaré que le racisme dans le rugby anglais était “omniprésent”, dans une interview donnée à The Mail mi-juillet. Suite à ces déclarations, le joueur a reçu énormément de soutiens et de sympathie de la part de l’Angleterre du rugby et la fédération a pris en main le dossier.

"C’est très important et bon que Luther s'exprime. Nous avons conclu un accord avec Newcastle sur ce que nous devons faire là-bas pour faire un examen indépendant et approprié des faits. C'est la première étape. Luther est pleinement impliqué là-dedans, il est conscient de tout cela. Dans un deuxième temps, nous devons nous poser la question : y a-t-il d'autres problèmes que nous devons examiner ailleurs ? Comment nous assurer que nous avons mis en place les bons systèmes où le jeu est accessible, ouvert à tous et totalement diversifié ?" déclarait Bill Sweeney, le directeur général de la RFU (fédaration anglaise).

Ellis Genge (Leicester) face aux Saracens

Ellis Genge (Leicester) face aux SaracensIcon Sport

Ellis Genge monte au créneau

Si Ellis Genge est en désaccord avec Burrell sur "l'omniprésence"du racisme dans le rugby anglais, le pilier anglais a tenu à soutenir le centre passé par Northampton. "Si une équipe de Premiership en train de faire cela, alors elle devrait être traitée. Je parle de joueurs de rugby professionnels payés pour jouer dans notre ligue, si c'est ce qui se passe, je pense qu'ils devraient être nommés". Juste après la finale de Premiership, en juin dernier, où il fut le capitaine de Leicester, le pilier des Tigers a été confronté au racisme en ligne, par un internaute sur Twitter.

Contenus sponsorisés