Icon Sport

Sans spectateurs, le président d'Exeter craint pour la survie de certains clubs

Sans spectateurs, le président d'Exeter craint pour la survie de certains clubs
Par AFP

Le 10/08/2020 à 16:50Mis à jour Le 11/08/2020 à 08:51

PREMIERSHIP - L'absence de revenus aux guichets, si elle devait se poursuivre après Noël en raison du huis-clos imposé pour lutter contre le Covid-19, pourrait mettre certains clubs dans une situation critique, selon le président des Exeter Chiefs, Tony Rowe, lundi.

"Je ne pense pas que la communauté du rugby se rende compte combien les clubs perdent et pour le moment, rien que de maintenir le club en fonctionnement nous coûte 1 million de livres (1,11 millions d'euros) par mois", a souligné le dirigeant, dont les propos sont rapportés par le site du club. Le Premiership, championnat d'Angleterre de rugby, va reprendre vendredi après cinq mois d'interruption, mais le gouvernement n'a toujours pas autorisé le retour des supporters dans les stades, une situation qui ne peut pas durer selon Tony Rowe.

Les "droits TV, des sponsors et l'argent versé par la fédération en couvrent la majeure partie, mais le gros de l'argent vient de la billeterie et si on ne peut pas avoir de spectateurs dans les stades, on aura tous des problèmes", a-t-il averti. "La plupart des clubs ont fait le calcul pour savoir combien de temps ils pourront survivre, mais si nous n'avons pas des revenus corrects qui rentrent d'ici au Nouvel an, nous aurons de très graves problèmes", a complété M. Rowe.

Exeter, actuellement en tête du Premiership avec 5 points d'avance sur Sale, n'est pourtant pas le plus à plaindre, a-t-il reconnu. "Ici, à Exeter, parce que nous avons eu une politique commerciale saine ces vingt dernières années ou plus, nous avons eu la chance de pouvoir nous reposer sur certains actifs pour lever les sommes nécessaires à la poursuite des opérarations, mais j'ai pour pour d'autres clubs", a conclu le dirigeant.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés