Icon Sport

Oscar Midol - Sekou Macalou (Stade français) : il a fait taire Aimé-Giral

Macalou : il a fait taire Aimé-Giral
Par Nicolas Augot via Midi Olympique

Le 27/08/2018 à 17:08Mis à jour Le 27/08/2018 à 17:18

OSCAR MIDOL - Le troisième ligne du Stade français a réalisé une performance individuelle remarquée face à Perpignan, inscrivant notamment deux essais en première période.

Le troisième ligne parisien était très attendu à la sortie d’Aimé-Giral, mais comme à son habitude, Sekou Macalou (23 ans) n’a pas souhaité s’exprimer, d'autant plus que les Parisiens ont quitté le stade au pas de course pour ne pas manquer le train qui les ramenait à Paris. Pourtant, il a été étincelant lors de la large victoire du Stade français à Perpignan. Il restera d’ailleurs comme le premier marqueur d’essai de la saison 2018-2019. Après un bon mouvement parisien, il se retrouvait en position d’ailier laissant admirer une pointe de vitesse digne des plus grands sprinteurs du championnat. Il doublait la mise avant la pause en s’extirpant d’un ruck. Deux essais qui illustraient parfaitement toute la palette de ce joueur qui compte une sélection chez les Bleus.

Une activité impressionnante, notamment dans le secteur de la touche où il a été un poison pour l’alignement perpignanais, volant plusieurs ballons précieux devant sa ligne d'enbut. Alors certains observateurs pourraient aussi parler des trois pénalités concédées par le flanker stadiste mais il ne faut pas oublier qu’il a aussi été le meilleur plaqueur de la rencontre avec dix-neuf plaquages ! Discret en dehors du terrain, Sekou Macalou a une nouvelle fois démontré tout son talent sur le pré mais devant les yeux du sélectionneur Jacques Brunel. L'ancien manager de l'Usap a dû apprécier la performance d'autant plus qu'il avait retenu le flanker du Stade français dans sa première liste pour préparer le dernier Tournoi des 6 Nations.

La fameuse troisième mi-temps lors du déplacement à Edimbourg avait néamoins rebattu les cartes, permettant ainsi au Castrais Mathieu Babillot de devenir international. Sekou Macalou a donc maintenant peu de temps pour revenir dans les petits papiers de Jacques Brunel puisque le sélectionneur a fait savoir que la tournée de novembre serait certainement la dernière occasion de se montrer. Il y a fort à parier que si le flanker parisien enchaîne les performances de ce niveau, il sera un candidat plus que crédible au XV de France d'ici quelques semaines.

Contenus sponsorisés
0
0