Icon Sport

On n’arrête plus Pau et Carcassonne, le Stade Français en difficulté.... Voici nos Tops et Flops

On n’arrête plus Pau et Carcassonne, le Stade Français en difficulté.... Voici nos Tops et Flops
Par Rugbyrama

Le 19/02/2018 à 18:31

De la large victoire du Stade Toulousain à la dégringolade d’Exeter, en passant par la magnifique série de Carcassonne et les erreurs individuelles de Clermont. Voici nos Tops et nos Flops du week-end.

Tops

Toulouse avec la manière

C’était sur le papier, un déplacement difficile. Une rencontre à Armandie n’est jamais acquise, qui plus est face à une équipe qui joue pour son maintien dans l’élite et qui restait sur une belle prestation à domicile contre Castres. Toutes les raisons étaient donc réunies pour faire de ce match un sacré traquenard pour les Toulousains. Malgré ce contexte, l’équipe d’Ugo Mola a récité son rugby, inscrivant la bagatelle de 8 essais. Toulouse menait même 52 à 6 à l’heure de jeu. Gaël Fickou, auteur d’un triplé et récemment appelé par Jacques Brunel en équipe de France, a toutefois préféré relativiser la prestation toulousaine après le match, mettant notamment en avant la réussite de son équipe. Avec cette victoire, les Rouge et Noir gardent leur cinquième place et peuvent attendre sereinement Brive le week-end prochain.

Carcassonne, c’est fou !

Jusqu’où peut aller Carcassonne ? En grande difficulté il y a encore quelques semaines, les Carcassonnais n’en finissent plus d’étonner et de surprendre. Le week-end dernier, c’est Montauban qui a subi la loi des hommes de Christian Labit, à domicile (13-16). Cette fois-ci, c’est Colomiers, qui a chuté à Doumenc, une défaite qui aurait pu même être plus lourde sans la réduction d’écart de Cédric Coll à quelques minutes de la fin (35-24). Ce succès, le quatrième consécutif, permet aux Jaune et Noir de revenir à deux petits points du premier non relégable, une situation impensable début 2018. Bayonne doit donc se méfier de cette équipe qui marche sur l’eau, s’ils ne veulent pas, eux aussi, subir la furie des coéquipiers de Lazzarotto.

Vidéo - Carcassonne continue son envolée

03:55

Pau invaincu en 2018

Alors que la Section Paloise avait terminé l’année 2017 sur une défaite à Lyon (35-23), en 2018, elle semble avoir pris de bonnes résolutions. Les Palois ont eu à disputer cinq matchs cette saison en 2018, pour un même résultat, la victoire. Dixièmes au dernier soir de l’année passée, ils sont désormais huitièmes et complètement relancés dans la course à la qualification. C’est également la deuxième victoire consécutive à l’extérieur pour Pau, meilleure équipe hors de ses bases (4 victoires) a égalité avec le Racing.

Les Flops

114 points encaissés en 2 matchs : le Stade français se met en danger

Il parait loin le temps où Jonathan Danty espérait, dans une interview sur Rugbyrama, que le Stade français soit la surprise de la deuxième partie de saison. En 2018, les Parisiens n’ont pas gagné un match et restent sur deux prestations proches du néant contre Pau et ce week-end à Toulon. Malgré la titularisation de Danty et Macalou, ils n’ont rien pu faire contre des Toulonnais en jambes samedi après-midi, montrant notamment des grandes faiblesses en défense. La réception d’Agen le week-end prochain est d'ores et déjà capitale s'ils ne veulent pas voir leur futur adversaire revenir à hauteur.

Les erreurs individuelles plombent Clermont

Ce week-end, l’ASM devait absolument sortir un gros match et s’imposer à Lyon. Depuis leur défaite à domicile contre Montpellier, les Jaunards s’étaient d’ailleurs promis une remontée fantastique qui passait par au moins huit victoires en dix rencontres. Pourtant, à Gerland, Clermont est passé complètement au travers. La faute à des erreurs individuelles, lourdes de conséquences. Dès la 12ème minute de jeu, après un long coup de pied de Buttin, Patricio Fernandez, en couverture, se troue. Après un repli, relativement lent, il laisse échapper le ballon. Toby Arnold qui avait bien suivi s’en empare et inscrit le premier essai de la rencontre. Un quart d’heure plus tard, Lyon récidive grâce à Nakaitaci qui relâche le ballon dans l’en-but. L’ailier international français qui s’est montré très en difficulté dans ce match écopera même d’un carton jaune plus tard, pour un geste d’anti-jeu grossier sur Palisson.

Exeter perd son fauteuil de leader

Les Chiefs sont en difficulté. Tenants du titre et premier du championnat Anglais jusqu’à présent, Exeter n’y arrive plus. En 2018, ils n’ont d’ailleurs remporté qu’une seule rencontre, c’était contre Montpellier, en Champions Cup. Depuis, ils ont enchainé quatre défaites consécutives dont trois en championnat. Ce sont les Saracens qui ont pris leur place après une victoire à Sale.

Contenus sponsorisés
0
0