• Nationale - Albi
    Nationale - Albi

Albi : un favori sur ses gardes... La présentation de la 8e journée de Nationale

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

NATIONALE - Une certaine pression est sur les protégés de Bonello et d’Albouy, ceux-là même dont Massy avait stoppé l’élan, au printemps dernier. De son côté, Bourgoin devra assurer face à Tarbes pour rester dans le top 6 quand les relégués narbonnais devront impérativement ramener des points de Chambéry s'ils veulent rester loin du fond de tableau. Voici le point sur la 8ème journée de Nationale.

Tarbes, Nice, voire Blagnac. Autant d’adversaires potentiels des Albigeois dans la course au très convoité top 6. Certes, au sein du peloton, tout le monde ne fera pas "carton plein" mais la méfiance est de mise sur les bords du Tarn où ceux qui viennent de s’incliner de justesse à Suresnes n’ont pour ainsi dire pas le droit à l’erreur. Sachant que leurs hôtes dacquois, grands bénéficiaires des résultats du septième acte, peuvent se déplacer en toute quiétude pour cette confrontation synonyme, comme ses homologues, de deuxième coupure. Empressons-nous de le préciser, on ne sent guère poindre toutefois le moindre répit à l’horizon immédiat, la situation, comme d’aucuns l’avaient pressenti, n’étant pas appelée à se décanter avant la fameuse trève des confiseurs.

Une possible exception à ce tableau, celle de Cognac/Saint-Jean d’Angély. Même s’ils ont frôlé l’exploit lors du match à huit points qui les opposait à leur camarade de promotion breton, les Unionistes n’en sont pas moins au pied du mur. Dix longueurs les séparent de la ligne de flottaison que Hyères/Carqueiranne et Chambéry tiennent d’une main plus ou moins ferme. Une défaite face à ces mêmes Varois justement, et les vaincus atteindront le stade du coma dépassé. N’oublions pas que Rennes a enfin lancé sa saison, et que le déclic du précédent week-end peut fort bien trouver son prolongement à court ou moyen terme. La tâche des champions de France s’annonce quand même délicate en ce dernier samedi d’octobre, avec des Blagnacais qui ont ciblé ce rendez-vous comme on le dirait d’une priorité absolue.

Leur prévisionnel dans l’optique du maintien ayant été établi à hauteur de 52 points, on devinera leur envie de rentrer un maximum de bois en prévision de l’hiver. Les autres confrontations seront également à suivre de près. Un peu à l’image de celle mettant aux prises Chambériens et Narbonnais, dimanche, au pied du Granier. Un peu comme Marmande à l’étage situé juste en-dessous, Chambéry, à l’extérieur, n’y arrive pas. L’invincibilité à domicile est donc la condition sine qua non à l’entretien des ambitions qualificatives. Narbonne, guère à son avantage hors de ses bases, aura plus à gagner qu’à perdre. Des Audois qui peuvent cependant voir Tarbes prendre ses distances.

Le CS Bourgoin-Jallieu va-t-il payer la note ?

Même si les Berjalliens n’ont pas le profil de la victime expiatoire de service, une réaction est attendue côté bigourdan après le très infructueux périple entrepris sur la Côte-d’Azur samedi dernier. Des Niçois que l’on retrouvera sans complexes ni pression dans le précarré des relégués de Pro D2.

Bourg-en-Bresse, sèchement rappelé à l’ordre par Narbonne (soit la revanche de l’épilogue 2021), a de quoi faire payer la note à ses invités d’un soir mais attention. Les demi-finalistes de l’édition en question s’étaient fort bien comportés lors de l’échéance dans l’antre de l’ogre drômois. La très classique piqûre de rappel fera le plus grand bien au favori aindinois. Enfin, c’est en outsider que Suresnes rendra visite à Valence/Romans, incontestable détenteur du leadership. Et ce, en l’espace d’une mise en route nettement plus convaincante que l’an passé. De bien belles affiches en résumé, sachant que, mine de rien, le tiers du parcours aura été accompli.

Par Philippe Alary