Other Agency

Revanchard comme Taofifenua

Revanchard comme Taofifenua
Par Rugbyrama

Le 08/06/2019 à 15:44

MONDIAL -20 ANS - Il enchaînera une seconde titularisation face au Pays-de-Galles. Aligné à l'arrière lors du match d'ouverture, Donovan Taofifenua a livré une copie de très belle facture, figurant parmi les meilleurs bleuets. Après des blessures à répétition, le fils de Jean-Jacques semble prêt à montrer l'étendue de son talent, qui ne demandait qu'à éclore.

Son essai d’entrée de jeu face aux Fijdi a donné le ton. Intercalé dans sa ligne de trois-quart, l’arrière Français Donovan Taofifenua, a d’abord rentré sa course avant de très bien jouer le deux contre un en feintant la passe pour finalement aller à dame sur la première attaque placée des Bleuets.

En moins de deux minutes, le jeune clermontois vient de lancer son mondial mais également de gommer les derniers doutes qui pouvaient subsister quant à son état physique.

Absent lors du dernier tournoi des six nations U20 pour une blessure à l’épaule, le joueur de 20 ans enchaîne depuis quelques temps les blessures "pas de grosses blessures, mais beaucoup de petits pépins" qui, à en croire le directeur de son centre de formation, Bernard Rioux, n’ont pas encore permis au talent de totalement éclore aux yeux du monde du rugby. "Garçon travailleur et bon client pour les kinés du club" , Tao est arrivé à l’ASM, en provenance de Limoges il y a cinq ans, et le joueur a très vite fait partie des plus gros potentiels du centre de formation jaunard. "Un joueur au dessus du lot" très tôt repéré par le club mais également par les instances de la fédération.

Passé par toutes les sélections de jeune, le fils de Jean-Jacques (talonneur notamment passé par le FC Grenoble dans les années 1990), cousin des frères Romain et Sébastien, fait partie des jeunes sur lesquels l’ASM mise beaucoup pour le futur, à l’instar de son compatriote chez les Bleuets, Giorgi Beria. Sous contrat jusqu'en 2020, le jeune homme s'entraînera même avec le groupe professionnel dès la saison prochaine.

"Garçon travailleur" Taofifenua doit encore enchaîner les matches à très haute intensité pour progresser d'avantage. En ce sens, son directeur au centre de formation voit en ce championnat du Monde U20 "une très belle fenêtre d'exposition" pour son protégé.

Lancé à l'aile face au Pays-de-Galles après avoir joué à l'arrière contre les Fidji, sa polyvalence vient compléter une palette déjà bien fournie. Une préférence pour le poste ? Aucune à en croire Bernard Rioux : "Ailier ou arrière ? Je pense que ce qu’il aime le plus c’est jouer". Alors jouez monsieur.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0