Rugbyrama

"Les joueurs ont sorti LE match"... Le Top des déclas du week-end

"Les joueurs ont sorti LE match"... Le Top des déclas du week-end
Par Rugbyrama

Le 24/02/2020 à 16:06Mis à jour Le 24/02/2020 à 16:11

Fabien Galthié fier de la performance de ses joueurs, Morgan Parra remonté après la déroute des siens face à l'UBB, Bernard Le Roux heureux du destin qu'il connaît avec le XV de France... Voici le Top des déclas du week-end

" Les joueurs ont sorti LE match"

Un début de mandat tambour battant et une joie exprimée sans détour à l'issue du succès (27-23) des Français contre les Gallois. Fabien Galthié ne pouvait pas rêver meilleur début avec 3 victoires en 3 matchs. Le sélectionneur qui, d'après ses dires, cherchait des émotions a été servi. Par 3 fois, ils ont franchi la ligne d'en-but adverse (par Bouthier, Willemse et Ntamack). Plus de la moitié du chemin a été effectué dans ce Tournoi et si Galthié et ses hommes continuent de performer ainsi, une chose est sûre ils rentreront définitivement dans les coeur de tous les français.

" La colère elle est là"

Cela faisait un bon bout de temps que l'on n'avait pas vu un Morgan Parra aussi agacé à l'issue d'une rencontre. Il n'hésite pas à mettre la faute sur lui et ses coéquipiers qui, selon lui, n'ont pas été à la hauteur sur cette rencontre. On l'aperçoit, d'ailleurs, réunir l'ensemble des joueurs au coup de sifflet final, en exprimant avec véhémence les reproches qui peuvent être fait sur la copie rendue. La performance n'est pas digne d'un match des Montferrandais à domicile.

" L'année dernière, j'ai dit à ma femme que je voulais arrêter les Bleus après la Coupe du monde... "

C'est une révélation à laquelle on ne s'attendait pas. Le deuxième ligne du Racing 92 a exprimé à la fin du match contre le pays de Galles qu'il avait déjà pensé arrêter son histoire avec le XV de France. Ce n'est que pendant la coupe du monde qu'il a réalisé que ce groupe avait quelque chose de spécial. Heureusement pour nous, il s'est finalement ravisé. C'est l'un des joueurs moteurs du groupe qui répond toujours présent sur le terrain, depuis le début du Tournoi.

" J'endosse une bonne partie de la défaite sur ma faillite en touche "

Triste soirée pour les Brivistes qui perdent un match décisif pour le maintien face à Agen (16-30) à domicile. Et quel calvaire vécu par leur talonneur, Thomas Acquier, qui semblait marqué par sa contre-performance au moment où il s'est présenté en conférence de presse d'après match. Selon lui, une bonne partie de la défaite est mettre à son actif. Il n'a jamais trouvé la solution sur ses lancées en touche. Il faudra qu'il relève vite la tête dès la semaine prochaine contre des Lyonnais toujours autant séduisants.

" Bordeaux doit être un aspirateur pour nous (...) C'est un sprint !"

Si l'UBB semble inarrêtable ces derniers temps, son dauphin lyonnais affiche une constance assez impressionnante. Pierre Mignoni, coach du LOU, compte bien chasser les Bordelais jusqu'à la fin de la saison, en se mettant au diapason des prestations du leader du Top 14. C'est en enchaînant les bons matchs comme celui de dimanche, conclut par une victoire (29-20) contre le Racing 92, qu'ils seront au rendez-vous des demies.

" En tout on fait 20 pénalités sur le match,si on nous avait dit ça avant le match on aurait pas fait 6H30 de bus pour venir"

Dépité et tête basse, voilà comment Stéphane Glas, l'entraîneur grenoblois s'est présenté face aux journalistes. Avec 20 pénalités et 2 cartons jaunes sur l'ensemble du match, les Isérois ne pouvaient pas aspirer à mieux avec une telle indiscipline. Le coach du FCG qui avait opté pour une grosse rotation dans son effectif s'est montré extrêmement déçu de la prestation fournie par ses habituels remplaçants.

" Nous irons à Colomiers sans pression"

Joe El Abd, l'entraîneur des Oyomens, estime qu'après être venus à bout de valeureux Biterrois, le match les opposant au leader Columérin sera un bonus dans la saison de l'USO. L'objectif du groupe, qui était de relever la tête après la déconvenue de la semaine passée face à Rouen, est atteint. Même s'ils n'auront pas de pression du côté de Michel-Bendichou, ils gardent dans un coin de leur tête l'idée de faire tomber Colomiers.

Par Thibaud Gouazé

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés