Icon Sport

"Je ne peux pas finir comme ça"... Le top des déclas

"Je ne peux pas finir comme ça"... Le top des déclas
Par Rugbyrama

Le 13/04/2020 à 17:16

Nigel Owens veut choisir sa fin de carrière, Tayeb se félicite de la gestion financière de l'Aviron, Abendanon dans la difficulté pour trouver un nouveau club... Voici le top des déclas de la semaine.

" Je ne peux pas finir comme ça"

Nigel Owens n'a pas encore abandonné le sifflet. Alors que sa retraite semblait être actée à la fin de la saison en cours, l'arbitre de 48 ans a décidé, d'un commun accord avec la fédération galloise, de poursuivre sa carrière. Owens n'avait plus arbitré un match depuis le France-Angleterre du 2 février dernier, et ne veut pas partir sur une fin de saison blanche. "C’est bien de savoir quand vous terminez réellement après une longue carrière. Pour savoir que c’est votre dernier match, profiter de la nostalgie et des émotions qui vont avec."

" Si j'étais moins bien classé je ne ferais pas comme certains : tout faire pour que ça ne se termine pas"

Invité dans l'émission Le Club d'Eurosport, le président de l'UBB Laurent Marti a certifié que son envie de terminer la saison de Top 14 ne prendrait pas le pas sur les exigences sanitaires. "On sait tous que dans ces moments-là, on regarde d'abord devant notre porte puis on agit. Mais il y a des limites." Il a aussi affirmé que si son club avait présenté un bilan moins reluisant, il n'encouragerait pas le gel de la saison. "Je laisserais faire les choses". Un tacle certainement adressé à d'autres présidents du Top 14.

Laurent Marti

Laurent MartiEurosport

" Chez nous, s’il y a un jour un mec à 20 000 euros, c’est qu’il traverse le terrain tout seul"

Le président de l'Aviron Bayonnais Philippe Tayeb s'est montré confiant quant aux chances de son club de surmonter la crise financière lié au Covid-19. Et elles tiennent, selon lui, en partie sur les salaires mesurés octroyés aux joueurs bayonnais. "On a gardé la maîtrise de notre masse salariale. En 2020-2021, elle sera du même ordre que cette année, avec moins de joueurs et plus de qualité."

" Je me suis pris pas mal de kebabs"

Bien qu'il n'ait pas pris un gramme en presque un mois de confinement, le pilier du Racing 92 a avoué avoir quelque peu craqué dans les jours qui l'ont précédé, notamment sur des kebabs. "J’en raffole et je savais que ce serait les derniers avant un long moment…"

Champions Cup - Eddy Ben Arous (Racing 92) contre les Leicester Tigers

Champions Cup - Eddy Ben Arous (Racing 92) contre les Leicester TigersIcon Sport

" Pour l'instant, je n'ai rien si ce n'est un maigre espoir avec un club anglais"

En fin de contrat avec Clermont à la fin de cette saison, l'arrière anglais Nick Abendanon a beaucoup de mal à trouver un nouveau point de chute. J'avais des contacts avec quelques clubs, des discussions qui avaient avancé. Mais tout s'est refroidi. Je n'ai plus rien.La crise est arrivée et comme les autres, je ne joue plus. C'est arrivé au pire moment pour moi." Comme son compatriote de LOU Carl Fearns, Abendanon (33 ans) pourrait bien être obligé de prendre une retraite forcée.

Contenus sponsorisés