Icon Sport

Les Samoa sans complexe

Les Samoa sans complexe
Par Rugbyrama

Le 20/11/2009 à 15:42Mis à jour

Après une très bonne prestation face au pays de Galles (défaite 17 à 13) et à l'image de Fuimano Taufa, un sélectionneur très serein, les Samoa pensent qu'ils peuvent rivaliser avec les Tricolores samedi au Stade de France.

Il a pourtant effectué cinq changments et il a notamment intégré deux joueurs qui ne comptent aucune sélection mais le sélectionneur Fuimano Taufa se veut rassurant : "J'ai aligné notre meilleure équipe possible car jouer contre la France, une équipe de très haut niveau, est pour nous une grande opportunité." Les Samoans, qui n'ont joué face à la France qu'une seule fois, en 1999, veulent faire honneur à ce test match et pour cela, ils comptent bien rivaliser avec les Tricolores. Leur dernière prestation face au pays de Galles les a même confortés dans l'idée qu'ils avaient une carte à jouer ce samedi au Stade de France. "C'est un super challenge, poursuit le sélectionneur, "face à une équipe qui vient de battre la meilleure formation du monde grâce notamment à un cinq de devant très fort."

L'équipe des Samoa veut vraiment croire en ses chances : "ça va être dur mais, si nous sommes bons en touche et en mêlée, nous avons une chance. Si nous arrivons à avoir 50 ou 55% de possession de balle, tout sera alors possible." Avec un petit sourire en coin Taufa lance même un averstissement aux Tricolores : "Nous allons jouer avec notre propre flair qui peut être assez similaire à celui des Français." Le pilier du Stade toulousain Census Johnstone va même plus loin et ce n'est pas la belle performance des Bleus face à l'Afrique du Sud qui lui fait peur : "Nous devons nous concentrer sur notre propre jeu et nous avons nous aussi des bons joueurs."

Habitué aux joutes européennes, l'ancien joueur des Saracens et de Biarritz n'est pas étranger la bonne tenue de la mêlée fermée samoane face au pays de Galles et il compte de nouveau sur cette arme pour contrarier les Bleus malgré le forfait du pilier gauche Justin Va'a : "La semaine dernière, personne ne nous attendait dans le secteur de la mêlée. Nous devrons être costauds pour faire une performance pareille mais j'ai confiance en mes coéquipiers. Nous avons beaucoup parlé de la mêlée cette semaine entre nous et nous pensons pouvoir nous adapter à ce que les Français ont fait face à l'Afrique du Sud."

Malgré la décompression générale qui régnait cette semaine à leur hôtel à Neuilly-sur-Seine, les Samoans ne sont pas venus faire du tourisme à Paris. Ils comptent bien le prouver sur la pelouse du stade de France samedi soir.


Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0