Icon Sport

Cooper blessé au tendon d'Achille, quelles solutions pour le remplacer ?

Cooper blessé au tendon d'Achille, quelles solutions pour le remplacer ?
Par Rugbyrama

Le 07/08/2022 à 13:27Mis à jour

RUGBY CHAMPIONSHIP - La sentence est tombée pour Quade Cooper. Le demi d’ouverture australien s’est blessé au tendon d’Achille et en a fini avec sa saison. Dave Rennie, le sélectionneur des Wallabies, a trois options pour remplacer le fantasque ouvreur.

La victoire de l'Australie face à l'Argentine (41-26) en Rugby Championship samedi a été assombrie par la perte de Quade Cooper, victime d'une rupture du tendon d'Achille, qui pourrait remettre en question sa participation à la Coupe du monde l'an prochain. Le demi d'ouverture s'est blessé en glissant sur le terrain au début de la deuxième mi-temps et il doit s'attendre à une longue période de convalescence. Il s'agit d'un nouveau coup dur pour le joueur de 34 ans, qui espérait consolider son statut de titulaire après avoir manqué la série de test-matches face à l'Angleterre après s'être blessé à un muscle du mollet pendant l'échauffement du premier match à Perth. Un retour à la compétition au milieu de l'année prochaine ne laissera que peu de temps au vétéran pour faire ses preuves avant la Coupe du monde de rugby en France, qui débutera en septembre. D’ici là, Dave Rennie doit plancher sur trois options.

L’expérience de Reece Hodge

Il a remplacé Quade Cooper ce samedi à Mendoza et a livré une très bonne fin de partie avec les Wallabies. En trente-deux minutes, le polyvalent ouvreur a livré un 100% au pied avec quatre buts réussis permettant notamment à ses coéquipiers de passer devant à 27-26, et de prendre un écart définitif à la suite de l'essai de Fainga’a. Capable de jouer au centre et plus régulièrement à l’arrière, Reece Hodge est l'assurance tout risque de Dave Rennie. Plus sobre que Quade Cooper, le joueur des Rebels pourrait aussi être un gage d’assurance pour ses partenaires, même s’il n’a joué qu’à huit reprises à l’ouverture depuis le début de sa carrière.

Reece Hodge (Australie)

Reece Hodge (Australie)Icon Sport

Le grand espoir Noah Lolesio

Lui est programmé pour incarner le futur du rugby australien. À vingt-deux ans, Noah Lolesio s’est déjà imposé comme une valeur sûre à l’ouverture des Wallabies. Titulaire lors des deux dernières tournées d’été face au XV de France l’Angleterre, le jeune ouvreur engrange les minutes au niveau international. À ce jour, il semble être le favori pour endosser le numéro 10 samedi prochain en Argentine. "Noah a fait du bon travail jusqu’ici, et tout cela fait partie de son développement. Je pense que nous devons réaliser qu'il est encore assez jeune en tant que joueur international" déclarait l’entraîneur assistant Scott Wisemantel. Pur ouvreur, il a l’avantage du poste sur Hodge mais manque encore un peu d’expréience en Rugby Championship.

Noah Lolesio (Australie)

Noah Lolesio (Australie)Icon Sport

L’éternel James O’Connor

Avant le début du tournoi, Scott Wisemantel expliquait que la bataille pour le poste de numéro 10 se jouerait entre Quade Cooper, Noah Lolesio et James O’Connor. Passé par les postes de centre, arrière voire ailier, l’ancien toulonnais est aujourd’hui installé à l’ouverture avec les Queensland Reds. Sa grande carrière avec les Wallabies (63 sélections) et sa polyvalence sont des atouts majeurs dans l'esprit de Dave Rennie. Ses qualités de vitesse et de précision face aux perches peuvent également permettre aux Wallabies d’accélérer le jeu. À 32 ans, O’Connor arrive au crépuscule de sa carrière et compte encore aider les Wallabies à retrouver leur lustre d’antan.

James O’Connor (Australie)

James O’Connor (Australie)Icon Sport

Contenus sponsorisés