Rugbyrama

Fiard, Delannoy, Grosso… Le XV de légende de Lyon de Loursac

Fiard, Delannoy, Grosso… Le XV de légende de Lyon de Loursac
Par Rugbyrama

Le 15/04/2020 à 12:00Mis à jour Le 17/04/2020 à 11:18

Reconverti en tant que médecin généraliste, Romain Loursac a pu nous accorder un peu de son temps, en cette période chargée pour le corps médical, afin de composer son "XV de légende" du LOU. N’ayant connu que ce club durant l’entièreté de sa carrière, le jeune retraité a élaboré grandement son équipe en fonction des joueurs qu’il a pu côtoyer. Sans omettre, pour autant, d’anciennes gloires.

Romain Loursac c’est pas moins de 10 ans passés à Lyon, 3 montées en Top 14 et surtout de nombreuses rencontres faites au sein de son club de toujours. Rendant ainsi ses choix cornéliens. Difficile donc d’être impartial, selon lui. "Forcément sur la composition c’est un peu particulier, en fonction des joueurs avec qui on a évolué. Je m’excuse si mon XV est un peu biaisé. Il est remplit en majorité en fonction des 20 dernières années. J’ai néanmoins essayé d’être objectif, selon mes connaissances sur le club, en essayant de représenter au maximum les périodes les plus fastes du club."

1. Xavier Fiard

Le joueur qui ne se blessait jamais. Plus de 300 matchs avec le LOU, preuve de son immense longévité. Dans un poste aussi exposé que la première ligne, il a réussi à faire plus de 110 matchs d’affilée sur plusieurs saisons. En plus de ça, il avait la mauvaise foi légendaire de tous les piliers. Quand il était en souffrance, c’était jamais de sa faute.

2. Mickaël Ivaldi

Il est, certes, de coeur toulonnais, mais depuis qu’il est à Lyon c’est un joueur que je pourrais qualifier de dur au mal, honnête et qui ne triche pas. Je pense qu’il représente entièrement et fièrement ce maillot.

Champions Cup - Mickaël Ivaldi (Lyon) contre Cardiff

Champions Cup - Mickaël Ivaldi (Lyon) contre CardiffIcon Sport

3. Laurent Pakihivatau

Le joueur emblématique de la fin des années 2000. Il avait les plus gros mollets du championnat. Enormément redouté sur les terrains.

4. Lionel Nallet

Je pense que malgré le fait qu’il ne soit resté que trois saisons au club, il force le respect. J’ai été impressionné de jouer à ses côtés. C’est un homme droit, qui a vraiment apporté au club. Dans la longue liste de stars qui ont pu jouer au club ces dernières années comme Frédéric Michalak, Sébastien Chabal, Julien Bonnaire et même George Smith (D’ailleurs l’Australien c’était quelque chose, même s’il n’a joué qu’un an au club. P***** quelle classe, il était vraiment exceptionnel), j’ai décidé d’inclure Lionel pour les représenter, en quelque sorte.

Lionel Nallet lors de son dernier match avec Lyon - 23 mai 2015

Lionel Nallet lors de son dernier match avec Lyon - 23 mai 2015Icon Sport

5. Félix Lambey

Par sa volonté et sa générosité sur le terrain il mérite d’être là, malgré son jeune âge (26 ans). J’étais vraiment content pour lui qu’il puisse porter le maillot Bleu. C’est un super mec.

6. Julien Puricelli

Forcément. En plus, il vient d’annoncer la fin de sa carrière. D’après moi, c’est l’un des plus grands athlètes avec qui j’ai pu évoluer. Très exigeant envers lui-même. Comme il le dit si bien : je me bonifie en vieillissant. Bon, à 38 ans, il fallait bien qu’il s’arrête. Egalement capitaine, c’était le prince des airs.

Top 14 - Julien Puricelli (Lyon), face à Brive.

Top 14 - Julien Puricelli (Lyon), face à Brive.Icon Sport

7. Gérald Gambetta

Maintenant "Team manager" au club, il est pour moi celui qui représente le mieux le LOU. Malgré ses nombreuses blessures, il a pu être le capitaine de toutes les équipes de France, à l’exception de la première. Ce sont ses qualités humaines, à coup sûr, qui lui ont permis de connaître cette belle carrière.

8. Philippe Delannoy

Capitaine du LOU sur deux décennies (1990 et 2000), il était excessivement simple, même si je l’ai très peu côtoyé en tant que joueurs. Vraiment une belle personne, avec énormément de charisme.

9. Baptiste Couilloud

Pour moi, malgré son jeune âge comme Félix, il représente le futur du LOU. C’est un vrai Lyonnais, très attaché à l’histoire du club. J’espère que dans les années à venir il deviendra un joueur important du XV de France. J’aimerais tout de même parler de Chris Laidlaw. Les anciens du club évoquent souvent son nom. Capitaine des Blacks, il est venu jouer une saison au club, en 1971. A l’époque, c’était l’équivalent à la venue d’un joueur de la trempe de Dan Carter. Je me dois de le citer.

10. Xavier Sadourny

Maillon essentiel lors de la montée du club en 2011. A mon sens, c’était l’un des meilleurs 10 de France, qui a porté le LOU à chaque fois qu’il jouait. Il donnait le tempo. Je le considère comme l’un des joueurs les plus importants du dispositif de l’époque.

Xavier SADOURNY - 15.01.2011 - Lyon Pro D2

Xavier SADOURNY - 15.01.2011 - Lyon Pro D2Icon Sport

11. Moselle Ratuvou

Il fallait quand même un Fidjien à l’aile. Je me souviens, en 2014, il marque 21 essais lors de la saison en Pro D2. Soit encore, aujourd’hui, le record du nombre d’essais inscrits sur une saison. Très puissant, et adorable en dehors des terrains, comme tous les joueurs de son île.

12. Thibaut Regard

Un peu comme Félix ou Baptiste, il fait partie de cette jeune garde lyonnaise. Même si lui commence à perdre un peu ses cheveux. Par sa régularité, et son efficacité, il mérite de figurer dans cette équipe.

Top 14 - Thibaut Regard (Lyon LOU) contre Brive

Top 14 - Thibaut Regard (Lyon LOU) contre BriveIcon Sport

13. Vincent Graule

Après je me suis renseigné quand même. Lyon a été champion en 1932 et 1933. Je ne pouvais pas ne pas mettre un joueur de ces épopées. C’est un petit clin d’oeil à cette équipe historique. Il est important de prouver, en l’intégrant, que le LOU a une histoire. Même si certains peuvent penser qu’on est un nouveau club.

14. Rémy Grosso

On est, à peu près, de la même génération. Un joueur que tout le monde connaît grâce à sa puissance et sa rapidité. Je me suis régalé de jouer avec lui. Et, bien sûr, je ne désespère pas de le voir reporter le maillot du club.

15. Toby Arnold

Je l’ai replacé à l’arrière. Recordman du nombre d’essais du club, il sait tout faire. Rapide, bon sous les ballons hauts et très rarement en difficulté. Une valeur sûre. Au-delà de ça, il est très important dans un groupe.

Champions Cup - Toby Arnold (Lyon) contre les Glasgow Warriors

Champions Cup - Toby Arnold (Lyon) contre les Glasgow WarriorsIcon Sport

Par Thibaud Gouazé

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés