Eurosport

Rugby, Islam, politique et XV de France : les vérités d’Abdelatif Benazzi

Rugby, Islam, politique et XV de France : les vérités d’Abdelatif Benazzi
Par Midi Olympique

Le 05/10/2022 à 10:58Mis à jour Le 05/10/2022 à 10:59

ENTRETIEN - L’ancien deuxième et troisième ligne de l’équipe de France, dont il fut quinze fois capitaine, a ressorti les muscles pour se positionner sur des sujets aussi épineux que la religion, l’éducation, la politique, l’extrémisme et la ruralité. Il dégomme Bernard Laporte et Mohed Altrad. Il n’oublie pas Fabien Galthié et Mourad Boudjellal.

Abdelatif Benazzi n'est pas du genre à mâcher ses mots, même sur des sujets délicats. Dans un entretien tout en franchise, l'ancien joueur du SU Agen souhaite rappeler que "ceux qui prônent la haine et la division, ceux qui manquent de respect à la République, en ayant une position hiérarchiquement élevée sont plus condamnables à mes yeux. Ils entraînent à leur suite des électeurs qui oublient de réfléchir". Arrivée du Maroc en 1988, il explique comment concrètement, il a vécu la discrimination jusque sur le terrain de rugby. "Un pilier s'était vanté qu'un arabe ne pousserait jamais derrière lui, du racisme à l'état pur", regrette-t-il. Sur le terrain d'Hagetmau, il raconte aussi de quelle manière (assez directe disons-le) il a gagné le respect de tous.

Concernant l'Islam, son avis est on-ne-peut-plus clair. Le Cadurcien d'adoption sait faire la part des choses entre terrain religieux et terrain laïque. "J’adhère aux valeurs de la République mais ne venez pas me titiller sur mes valeurs personnelles en qualité de musulman", prévient l'international français à 78 reprises. Une interview forte de sens, où l'ancien capitaine du XV de France se livre sans aucune retenue mais toujours avec lucidité et argumentation.

À lire sans attendre ici

Contenus sponsorisés