Icon Sport

Penaud devrait débuter

Penaud devrait débuter
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 17/10/2019 à 14:12Mis à jour Le 17/10/2019 à 14:17

COUPE DU MONDE 2019 - Victime de douleurs dans le haut de la cuisse, l'ailier clermontois devrait pouvoir tenir sa place, dimanche en quart de finale de la Coupe du monde face au pays de Galles.

C'est la dernière incertitude de la composition d'équipe qu'annoncera, demain (15h au Japon, 8h en France) au Nikko hotel d'Oita, le sélectionneur Jacques Brunel. Damian Penaud sera-t-il apte ? Le Clermontois, en délicatesse musculaire, est fortement espéré. Une IRM passée mercredi après-midi, alors que le reste du groupe France s'entraînait au Danoharu sports Park, n'a révélé aucune lésion. Donc aucune contre-indication médicale à sa participation au match de dimanche, en quart de finale de la Coupe du monde face au pays de Galles.

Reste que le joueur, hier soir, se ressentait encore de douleurs. Une situation que le staff des Bleus devra trancher définitivement ce vendredi matin (heure japonaise). Selon nos informations, il y a tout de même de grandes chances que Penaud tienne sa place à l'aile droite du XV de France, où ses qualités athlétiques font merveille depuis le début de la compétition.

Raka pour le suppléer, Rattez sur le banc

En cas d'issue négative, peu probable à ce stade de la préparation, Penaud serait remplacé à l'aile par son coéquipier de club Alivereti Raka. En difficulté face aux USA mais élu homme du match face aux Tonga, le Fidjien d'origine n'a que peu d'équivalents dans les duels offensifs, sur la planète rugby. Mais ses difficultés sous les ballons hauts et ses choix défensifs aléatoires peuvent inquiéter, face à une équipe du profil du pays de Galles : très en place collectivement et très précise stratégiquement, qui risque nécessairement de viser ses points faibles.

La présence de Raka sur ce match dépend donc de la disponibilité (ou non) de Damian Penaud. En revanche, quoiqu'il arrive, c'est Vincent Rattez qui devrait prendre place sur le banc des remplaçants et pousser Sofiane Guitoune hors du groupe. L'objectif : couvrir les postes d'ailier et d'arrière. Parmi les joueurs non-utilisés dans le XV de départ, il est le seul à offrir cette polyvalence. Avec également Lopez sur banc (pour le poste d'ouvreur, Ntamack pouvant glisser au centre), Jacques Brunel et son staff couvriraient toute la ligne de trois-quarts avec seulement deux joueurs.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0