Midi Olympique

Les Bleus soufflent enfin

Les Bleus soufflent enfin
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 16/09/2019 à 11:59Mis à jour Le 16/09/2019 à 15:02

COUPE DU MONDE 2019 - Le XV de France entame ce lundi sa première semaine de match, qui l'amènera jusqu'à affronter l'Argentine, samedi (9h15 heure française). Et, enfin, du répit.

Jusqu'ici, l'éventualité d'un repos n'était qu'un mirage. Affûtés, certes, les Bleus étaient aussi en souffrance physique. Et aucun des joueurs du XV de France, la semaine dernière, ne disait vraiment le contraire : la promesse d'une "décharge", comprenez une réduction sérieuse du volume d'entraînement, était la bienvenue. "J'en parlais justement avec Thibault (Giroud, le préparateur physique des Bleus, N.D.L.R.). Il nous dit qu'on va bientôt avoir un rebond physique. Mais il est quand, ce rebond ? (rires) On l'attend. Pour l'instant, c'est encore assez dur physiquement. On a beaucoup couru, beaucoup bossé. Même depuis qu'on est arrivé au Japon, il n'y a pas encore eu de jour de repos" lâchait à ce propos Arhtur Iturria, vendredi dernier.

Le Clermontois a été exaucé. Samedi matin ? Football, avant une rencontre avec le public japonais. Dimanche, quelques exercices légers, à intensité réduite, avant une après-midi réservée aux cérémonies officielles de lancement de leur Coupe du monde (remise des capes, discours officiels et visite d'un temple shintoïste).

Ce lundi, le programme reprenait un peu plus de sérieux, mais sans grande intensité. Un entraînement assez long mais à vitesse maîtrisée, le matin. Idem l'après-midi. Cette semaine, avant l'Argentine, les Bleus ne devraient d'ailleurs que trois entraînements intensifs mais courts, pour préserver les ressources physiques de chacun.

" Je leur ai beaucoup tapé sur la gueule"

Parmi les actualités, on notera l'arrivée de Serge Simon, vice-président de la FFR en charge des équipes de France, auprès de la délégation bleue. Wesley Fofana, lui, ne s'entraînait toujours pas avec le reste du groupe. Le trois-quart centre clermontois s'est bien entraîné ce lundi matin (heure du Japon) mais a dû se contenter de physique, sans participer à la séance collective. Idem pour ce lundi après-midi, où Fofana s'est contenté de réhabilitation. Une absence qui pèse, à seulement cinq jours du match..

"L'intensité des entraînements va doucement se réduire. Leur volume va, lui, beaucoup se réduire. L'idée est d'arriver plein de fraîcheur pour le premier match. C'est physique, bien sûr, mais pas seulement. En réduisant les volumes d'entraînement, on veut que les joueurs aient la dalle, qu'ils aient envie de jouer au ballon." Et si possible, de battre l'Argentine.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0